Scoop. La dernière liaison du Président

“Social-démocrate”, “social-libéral” ? Les analystes patentés se crêpent le chignon. Passionnant. Tandis que le champ politique se restreint comme peau de chagrin devant l’économie frappée par les flux conjoints de la mondialisation et de la finance. Gouverner aujourd’hui, c’est d’abord ne pas périr… « Père, garde-toi à l’Est, garde-toi à l’Ouest ! » Mais le danger reste le même sous ses déguisements protéiformes. Ce sera déjà miraculeux si dans le « social-réalisme » le social parvient à survivre.

mondialisation- finance
© faber
Partager
S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Dominique Dréan
16 janvier 2014 14 h 33 min

Social…démocrate…libéral…réaliste…And the winner is…
Je n’aime pas les paris stupides: le libéralisme a gagné. J’aime beaucoup la chute de l’édito de Denis Sieffert aujourd’hui: “…Un président qui est dans l’épure de la politique libérale, l’élection présidentielle, c’était il y a un siècle.”

Frank lovisolo
16 janvier 2014 11 h 06 min

Je crois bien que le “social” est déjà moribond…

Translate »
2
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x