L’Uruguayen José Mujica, un président vraiment pas normal

Ex-guérillero des Tupamaros dans les années 1960-1970, détenu en tant qu’otage par la dictature (1973-1985),, José Mujica Cordano, surnommé « Pepe Mujica », a été élu président de l’Uruguay le 29 novembre 2009. Il tranche par son mode de vie, très éloigné du faste habituel de la fonction présidentielle. Délaissant le palais présidentiel, il habite la petite ferme de son épouse, « au bout d’un chemin de terre » en dehors de Montevideo. Il continue à y cultiver des fleurs avec son épouse, à des fins commerciales, et donne environ 90 % de son salaire présidentiel à des organisations caritatives ou pour aider des « petits entrepreneurs », conservant pour lui-même l’équivalent du salaire moyen en Uruguay (environ 900 € par mois). Le couple présidentiel bénéficie de la protection de deux policiers à la ferme. Le patrimoine du couple présidentiel provient pour la majeure partie de madame (Mujica n’ayant comme seul bien qu’une Coccinelle de 23 ans) et est évalué en 2012 à 4,2 millions de pesos uruguayens (environ 170 000 euros). Lors de la vague de froid qu’a subie le pays en juin 2012, il a immédiatement inscrit la résidence présidentielle sur la liste des refuges pour les sans-abris. Pepe Mujica est aussi végétarien et athée. Vraiment pas normal.

Partager

1
  S’abonner  
plus récent plus ancien
M'avertir en cas de
Denis Guenneau

Une rencontre au sommet Mujica – Hollande serait pleine de sens pour ouvrir les yeux à nos concitoyens, trouvant normal qu’un président normal ait un niveau de vie ‘anormal’.

Translate »