Football. “La solitude du gardien de but à l’instant de sa connerie”

Quelques explications documentées :

• connerie [kɔnʀi] nom féminin – étym. 1845 ◊ de con, fig. « imbécile » (cf. onart XIIIe); latin cunnus

 1.  Bêtise, crétinisme.   « Si la connerie se mesurait, il servirait de mètre étalon » (M. Audiard, « Le cave se rebiffe », film).

 2.  Imbécillité, absurdité.  cucuterie. Tout ça c’est des conneries !   bêtise.  « Quelle connerie la guerre » (Prévert).

▫ Action, parole inepte.  couillonnade. Faire, dire des conneries. Arrête tes conneries.

▫ Erreur. bourde.

• suffisance [syfizɑ̃s] nom féminin : (1640) Caractère, esprit suffisant  fatuité, orgueil, présomption, autosatisfaction, vanité. « Avec quel ton de suffisance il parlerait du précepteur de ses enfants ! » (Stendhal).  contraires : Insuffisance. Bonhomie, familiarité, modestie.

football [futbol] nom masculin

étym. 1888; 1698 dans un récit de voyage ◊ mot anglais « balle (ball) au pied (foot) »

Famille étymologique   pied.

 1.  Vx Football rugby ( rugby), football association (ou association*) : sports de ballon en équipe.

 2.  Mod. Sport d’équipe (d’abord appelé football association) opposant deux équipes de onze joueurs, où il faut faire pénétrer un ballon rond dans les buts adverses, sans le toucher de la main ni du bras. région. soccer. Équipe de football ( onze) composée d’avants, de demis, d’arrières et d’un gardien (de but) ou goal.  aussi libéro, 2. stoppeur. Club, coupe, championnat, terrain de football. Match de football ( 1. arbitre; attaque, but, 2. corner, mi-temps, prolongation; descente, envoi, 2. franc [coup franc], hors-jeu, 1. passe, pénalty, réparation, shoot, tacle, tête, tir, touche, volée; bloquer, dégager, se démarquer, dribbler, feinter, intercepter, lober, marquer, plonger, shooter, talonner). Football féminin. Football en salle.  futsal.Abrév. fam.foot[fut]. Jouer au foot.

 Football de table.  baby-foot, région. kicker.

 3.  En Amérique du Nord, Sport opposant deux équipes de onze (football américain) ou douze joueurs (football canadien) qui doivent porter un ballon ovale jusqu’à une zone adverse en bout de terrain.

▫ Région. (Canada) [futbal] Ligue canadienne de football.

▫ Adj. footballistique. L’actualité footballistique.

(Le Petit Robert, 2012)

Partager

5 réflexions sur “Football. “La solitude du gardien de but à l’instant de sa connerie”

  • 1 mai 2014 à 14 h 50 min
    Permalien

    Ouais d’accord pour toutes ces explicances, mais ce but, c’était qui contre quoi ? Genre manque de légende. C’était pas le but, ha ha ! Mais bon, le sport m’emmerde autant que l’info économique. Donc je tourne le bouton et retourne voir mes poules.

    Répondre
  • 1 mai 2014 à 16 h 49 min
    Permalien

    Parfait! J’avais vu le gardien qui, dégageant à la main, enroulait le geste et envoyait la balle dans son but, mais là, c’est dix fois mieux!

    Répondre
    • 1 mai 2014 à 21 h 52 min
      Permalien

      Moui, euh, d’accord, euh… mais t’vois tu politises tout…

      Ben ouais, y a tant de pognon en jeu (de ballon), alors les valeurs humanistes, les luttes pour la dignité : se-con-daires !

      Répondre
  • 2 mai 2014 à 8 h 43 min
    Permalien

    L’occasion de lire ou relire “Le football, une peste émotionnelle”, de Jean-Marie Brohm et Marc Perelman (Gallimard-Verdier, 2006), ousqu’on apprend que le foot, c’est pas une masse de patriotards ras-de-la-casquette alcoolisés qui hurlent après des millionnaires analphabètes. C’est pire.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Translate »