“Je suis Charl…”

Ce fameux dimanche, Batman n’était pas d’humeur à batifoler. En approche de la République, croisant  sur son chemin la première manifestante, celle-ci eut l’innocence de vouloir lui décliner son identité.

charlie faberLa photo n’a pas été publiée, l’incident est resté secret et Batman a finalement rebroussé chemin : trop de boulot pour un dimanche.

Pendant ce temps, Faber, lui, manu-fessait, histoire de perpétuer l’espèce irrévérencieuse, sacrilège, iconoclaste et blasphématoire. Il s’expose aux terribles foudres dudit Batman.

charlie dessin faber

© faber

À suivre dans Charlie Hebdo.

Partager

4
<span style=

  S’abonner  
plus récent plus ancien
M'avertir en cas de
Gian

Sur le panneau lumineux du Nasdaq, à New York : “Charlie en portefeuille : achetez !”

Faber: je ne pige pas tout. Mais bon.

Translate »