Exclusif. Le célèbre « Nu au chat » de Faber va être exposé au Louvre-Téhéran

Chat au nu - Faber

 

[dropcap]André[/dropcap] Faber, le talentueux dessinateur et auteur que connaissent et apprécient les lecteurs de « C’est pour dire » s’apprête à exposer un de ses chefs d’œuvre à Téhéran, en l’occurrence le célèbre « Nu au chat » (ci-dessus – cliquer sur l’image), dessiné à la souris sur velin pleine peau, format 2 m sur 1,50 m.

Profitant à la fois de l’ouverture de l’exposition « Le Louvre à Téhéran » et du mouvement des femmes iraniennes contre le port obligatoire du foulard islamique, Faber est parvenu, en accord avec les autorités françaises et les représentants du Louvre, à négocier cette présence artistique avec les mollahs de la théocratie chiite. Ceux-ci, en effet, ont été séduits par la beauté impromptue et espiègle de ce chat qui focalise l’attention du spectateur. La confusion possible avec le Shah persan, espèce désormais éteinte, a également pu être écartée.

Le correspondant à Téhéran de l’Agence France Presse, fort d’une vision plus objective, fait remarquer dans sa dépêche du 6/3/18 que c’est la première fois qu’un nu féminin se trouve exposé dans un pays soumis aux interdits coraniques. Interrogé par la même source, André Faber a précisé que son œuvre constitue un hommage à la femme, au chat et à Félix Vallotton, artiste-peintre, graveur, illustrateur, sculpteur, critique d’art et romancier franco-suisse (1865-1925).

Dessinateur et également romancier, André Faber a aussi précisé à l’AFP qu’il ne comptait pas se rendre prochainement dans la capitale iranienne.

Partager

Gerard Ponthieu

Journaliste, écrivain. Retraité mais pas inactif. Blogueur depuis 2004.

Translate »