Confession d’un vachophile à l’occasion d’un terrible coup du sort

vaches

Article republié. 1re publication le 15 juin 2005 

Quand une dépêche AFP [14/06/05 -13h26] m’apprend ce que vous ne manquerez de lire illico, comprenez que j’en sois vachement atteint. C’est donc le drame de cinq d’entre elles, des vaches, apostrophées par les foudres divines, saisies par la peur panique, touchées par l’intelligence et finalement rattrapées par le Progrès qui tue…

Terrible coup de vacherie dans le tunnel de Viande : cinq morts

J’’aime bien les vaches – les vraies, hein ! Celles aux naseaux fumants avec des langues qui s’y fourguent goulûment. Autant vous le dire tout de suite : je suis du pays de la vache, de la culture de la vache. J’aime leurs robes impayables, leurs yeux de mystère avec des cils qui le valent bien –– et largement ! J’’aime même leurs culs agrémentés d’’une queue nonchalante – c’est mon côté chiraquien, et bien le seul d’’ailleurs. Oui, je ne dénigre même pas leur bouse, que je ne saurais confondre avec de la vulgaire merde. Je les plains du viol des inséminateurs, qui les privent des assauts du taureau, les condamnent à produire du veau à escalope dégueu, du nestlé en poudre à récurer, du danone pour transit publicitaire. Et c’’est pas tout, j’aime aussi leurs beuglements, surtout quand ils résonnent dans la brume comme une plainte métaphysique. Voilà, oui, j’avoue : je suis vachophile.

Alors, quand une dépêche AFP [14/06/05 -13h26] m’’apprend ce qui suit, comprenez que j’’en sois vachement atteint. C’’est donc le drame de cinq d’’entre elles, apostrophées par les foudres divines, saisies par la peur panique, touchées par l’intelligence et finalement rattrapées par le Progrès qui tue.

MONTAUBAN (AFP) – Les principales victimes des orages annoncés lundi par Météo-France ont été, dans le Tarn-et-Garonne, cinq vaches percutées mardi matin par un train de fret alors qu’elles s’étaient réfugiées, ironie du sort, dans le tunnel de Viande.

Les ruminants, affolés par les orages qui ont frappé le département lundi soir, sont sortis de leur enclos à Montpezat de Quercy […] pendant la nuit et se sont réfugiés, dans le tunnel.

C’est là que les cinq vaches ont été heurtées par un train de fret mardi à 07H50. Les animaux n’ont pas survécu et la SNCF a dû mettre en place un système de circulation alternée mardi matin sur la ligne Toulouse-Montauban-Limoges.

Partager
S’abonner
M'avertir en cas de
7 Commentaires
plus récent
plus ancien plus apprécié
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Gian
9 mars 2018 11 h 07 min

Ah la vache ! Le tunnel de Viande me laisse rêveur… le train de frai l’ait attelles inséminées ?

Faber
8 mars 2018 18 h 54 min

Voir d’urgence le film “le petit paysan”, belle bouffée d’air pur au parfum de bouse !

Administrateur
9 mars 2018 0 h 29 min
Répondre à  Faber

Oui, super film sur le monde paysan et… les vaches !

JPaul
8 mars 2018 18 h 09 min

Amitiés d’un autre vachophile

HEROUARD
8 mars 2018 12 h 17 min

VACHE

Vague amie des flaches
elle s’attache sans hâte
à mes vœux les plus lâches :
le temps s’en va, elle mâche.

Administrateur
8 mars 2018 17 h 35 min
Répondre à  HEROUARD

Jacques Vaché ? -)

PaysanPerverti
17 juin 2005 18 h 39 min

Savez-vous combien de tonnes de bouse une vache évacue chaque année ? Dix. Je le sais car je me prépare actuellement pour le championnat du monde de lancer de bouses, qui a lieu en Oklahoma…:)

Translate »
7
0
Votre commentairex
()
x