Pour qui le G7 de Biarritz ?

faber G7
© faber 2019

Oui, à quoi sert le G7, et à qui ? À la jet-set capitalise, non ? Au départ, il y a vingt ans, il s’agissait après la crise pétrolière de réguler l’ordre du monde – l’ordre capitaliste, s’entend. Cette fois, ce club des riches s’attaque à « la lutte contre les inégalités ». Défense de ricaner. Ainsi, en 2017, à Taormina (Sicile) les 7 s’étaient engagés à réduire les gaz à effet de serre et à garantir la sécurité alimentaire. Or, la faim dans le monde repart à la hausse et les fameux gaz aussi. Il s’agit en fait d’une vitrine politicarde de séduction massive – Macron en tête de gondole – pour que « tout change afin que rien ne change » de l’« ordre mondial ». De plus, c’est plutôt le G20 qui a pris la relève de la gouvernance capitaliste. Tandis que Trump s’en bat les choses. Bref, une vitrine coûteuse (au moins 36 millions d’euros déboursés par la France) dans un Biarritz assiégé –10 000 flics en rempart contre les hordes d’opposants menaçant à 30 km, à Hendaye.

Partager

<span style=

  S’abonner  
M'avertir en cas de
Translate »