On n'est pas des moutons

Mot-clé: Cahuzac

Aidons Mme Lagarde à aller se rhabiller !

christine-lagarde-fmi

Cli­quez sur l’image, vous n’en croi­rez pas vos yeux. Il y a deux ans, « Clo­ser  », ce maga­zi­ne de la vul­ga­ri­té tota­le, publiait sans bar­gui­gner, avec leurs coûts res­pec­tifs (« envi­ron »), les élé­gan­ces ves­ti­men­tai­res de Mada­me FMI. Cet­te pau­vres­se – « au goût très sûr pour les bel­les cho­ses (et on la com­prend) » – ne crai­gnait pas d’étaler ain­si une gar­de-robe esti­mée à : 2800 + 1800 + 5900 + 3500 = 14.000 euros. [Mer­ci Fran­çois Pon­thieu pour cet­te archi­ve hors de prix !]

L’ « affai­re Lagar­de »… Quel­le affai­re ? On n’en par­le déjà (pres­que) plus. Ça tour­ne si vite, le mon­de, l’actu, l’ordinaire des cho­ses. Et aujourd’hui enco­re, un autre nou­veau tour du mon­de, un nou­veau héros à la voi­le. Et puis un héros de la chan­son­net­te qu’on retrou­ve mort. 1 Tou­tes ces ques­tions fon­da­men­ta­les. Tan­dis que les négli­gen­ces, les étour­de­ries de Mada­me Lagar­de, ça c’est de la brou­tille à 400 mil­lions, jus­te une insul­te au peu­ple, même pas tan­cée par la Cour de Jus­ti­ce [sic] de la Répu­bli­que – qui pro­non­ce en l’occurrence un véri­ta­ble déni de jus­ti­ce. Sinon, com­ment jus­ti­fier à la fois une fau­te et une non-fau­te ?

Alors, quel­le Répu­bli­que ? Voi­là com­ment ils la gal­vau­dent – les Lagar­de, les Cahu­zac, les Tapie et tant d’autres – la « Cho­se Publi­que », Res Publi­ca ; ces escrocs, ces bri­gands, ces ban­dits – et j’en pas­se ! Cet­te Répu­bli­que consi­dé­rée com­me une traî­née, sur laquel­le on ne se retour­ne même plus, une gueu­se pour maque­reaux pro­fi­teurs (pléo­nas­mes) prêts à la refi­ler aux autres proxos du FN déjà en pis­te, prêts à la recy­cler au Nom du Peu­ple, bien sûr, et même de la Répu­bli­que !

Une péti­tion cir­cu­le pour exi­ger « un vrai pro­cès pour Chris­ti­ne Lagar­de ». Plus de 200.000 signa­tu­res ont été recueillies [la signer ici]. C’est enco­re trop peu comp­te tenu de l’outrage à ce qu’un Geor­ge Orwell appe­lait la décen­ce com­mu­ne.

Car nous som­mes bien en l’occurrence dans l’indé­cen­ce tota­le. Des ima­ges de plus en plus nom­breu­ses cir­cu­lent sur la toi­le, pre­nant le relais des mots qui s’étouffent dans la colè­re, com­me les miens ici.

Voi­ci un échan­tillon de ces pho­tos et des­sins qui expri­ment une révol­te des esprits, signes peut-être avant cou­reurs de révol­tes « tout court » qu’ils n’auront pas vu venir

Notes:

  1. Tho­mas Covil­le et Geor­ge Michael, selon la Une du Mon­de. Je n’ai rien contre eux, je sou­li­gne jus­te un ordre des valeurs média­ti­ques.

Cahuzac et le « pire des analphabètes », selon Brecht

J-C, peu avant sa crucifixion. [ph. DR]

J-C, peu avant sa cru­ci­fixion. [ph. DR]

Une cata infor­ma­ti­que s’est abat­tue sur « C’est pour dire » en même temps que la cata poli­ti­que qui fera du 2 avril 2013 la date réfé­ren­ce: « Avant/après J-C bis ». Pas bien gra­ve pour l’une (la cho­se a été dépan­née – mer­ci Daniel !), déplo­ra­ble pour l’autre et pour nous tous, en par­ti­cu­lier pour ce qui relè­ve de la Démo­cra­tie et de la Répu­bli­que – avec majus­cu­les – ces construc­tions si bel­les, labo­rieu­ses à fai­re gran­dir, si fra­gi­les, au point qu’elles chan­cel­lent sous les coups d’un igno­ble Mal­frat (majus­cu­le aus­si !).  Ce qui est ici en cau­se, c’est la col­lu­sion inti­me de l’Argent, du Pou­voir et de la Peti­tes­se, amal­ga­me rui­neux pour l’Homme – construc­tion humai­ne – et qui rui­ne les hom­mes, le peu­ple, la socié­té, la mora­le déjà si chan­ce­lan­te en ces temps désen­chan­tés.

Tout aura été dit, depuis ce jour de l’Aveu et de la Cru­ci­fixion, de la tri­che, du men­son­ge, de l’ignominie. Rien à ajou­ter à l’immonde. Sauf ce tex­te res­sor­ti à point nom­mé (mer­ci Rosa et Michel !). Un tex­te du dra­ma­tur­ge alle­mand Ber­tolt Brecht (mort en 1956), bros­sant le por­trait de l’analphabète poli­ti­que, cet amné­si­que et irres­pon­sa­ble par lequel l’Histoire ne man­que pas de bégayer.

Cahu­zac s’inscrit dans une lon­gue lignée d’affairistes véreux, pré­cè­de les sui­vants, illus­tre les actuels. Son talent sup­plé­men­tai­re lui garan­tit le sta­tut d’icône moder­ne. Car il n’a rien inven­té.

« Le pire des anal­pha­bè­tes, c’est l’analphabète poli­ti­que. Il n’écoute pas, ne par­le pas, ne par­ti­ci­pe pas aux évé­ne­ments poli­ti­ques. Il ne sait pas que le coût de la vie, le prix des hari­cots et du pois­son, le prix de la fari­ne, le loyer, le prix des sou­liers et des médi­ca­ments dépen­dent des déci­sions poli­ti­ques. L’analphabète poli­ti­que est si bête qu’il s’enorgueillit et gon­fle la poi­tri­ne pour dire qu’il détes­te la poli­ti­que. Il ne sait pas, l’imbécile, que c’est son igno­ran­ce poli­ti­que qui pro­duit la pros­ti­tuée, l’enfant de la rue, le voleur, le pire de tous les ban­dits et sur­tout le poli­ti­cien mal­hon­nê­te, men­teur et cor­rom­pu, qui lèche les pieds des entre­pri­ses natio­na­les et mul­ti­na­tio­na­les. » [Ber­tolt Brecht, ni daté, ni sour­cé]

• Voir éga­le­ment, du 17 décem­bre 2012 :

Le men­hir d’Obélix cache­ra-t-il la forêt de l’évasion fis­ca­le ? par Attac


  • © Ch.- M. Schulz

    « Il fau­drait com­pren­dre que les cho­ses sont sans espoir et être pour­tant déci­dé à les chan­ger. » F. Scott Fitz­ge­rald, Gats­by le magni­fi­que, 1925
    ––––
    « Le plus grand dérè­gle­ment de l’esprit, c’est de croi­re les cho­ses par­ce qu’on veut qu’elles soient, et non par­ce qu’on a vu qu’elles sont en effet. » Bos­suet

  • Traduire :

  • Abonnez-vous !

    Saisissez votre @dresse pour vous abonner à « C’est pour dire » et recevoir un courriel à chaque nouvel article publié.

  • Twitter - Gazouiller

  • Énigme

    Philippe Casal,, 2004 - Centre national des arts plastiques

    Phi­lip­pe Casal, 2004 - Cen­tre natio­nal des arts plas­ti­ques - Mucem, Mar­seille

  • Et ça, c’est tentant aussi…

  • La réa­lité vraie n’est jamais la plus manifeste. (Claude Lévi-Strauss)

    La réa­lité vraie n’est jamais la plus mani­fes­te.
    (Clau­de Lévi-Strauss)

  • 2sexpolLa Revue Sexpol ressuscitée !

    Parue de 1975 à 1981, la Revue Sex­pol (sexua­li­té / poli­ti­que), ses 39 numé­ros et 2000 pages ont res­sus­cité par la gra­ce de la numé­ri­sa­tion. Un DVD est désor­mais dis­po­nible, au prix coû­tant de la numé­ri­sa­tion, de la dupli­ca­tion et des frais de port, soit 16 euros avec jaquet­te cou­leur et boî­tier rigi­de ou 11 euros sans. Ren­sei­gne­ments et com­mande en cli­quant ici ou sur la cou­ver­ture du der­nier numé­ro, ci-des­sus. En savoir plus ici sur Sex­pol.
  • « Comme un nuage – 30 ans après Tchernobyl »

    Com­me un nua­ge, album pho­tos et tex­te mar­quant le 30e anni­ver­sai­re de la catas­tro­phe de Tcher­no­byl (26 avril 1986). La sous­crip­tion étant clo­se (vifs remer­cie­ments à tous les contri­bu­teurs !) l’ouvrage est désor­mais en ven­te au prix de 15 euros, fran­co de port. Vous pou­vez le com­man­der à par­tir du bou­ton « Ache­ter » ci-des­sous (bien pré­ci­ser votre adres­se pos­ta­le !)

    tcherno2-2-300x211

    Il s’agit d’un album-pho­to de qua­li­té, à tira­ge soi­gné et limi­té, 40 p. for­mat A4 « à l’italienne ». Les pho­tos, pri­ses en Pro­ven­ce et notam­ment à Mar­seille, expri­ment une vision artis­ti­que sur le thè­me d’« après le nua­ge ». Cet­te créa­tion rejoi­gnait l’appel à l’organisation de « 1.000 évé­ne­ments cultu­rels sur le thè­me du nucléai­re », entre le 11 mars 2016 (5 ans après Fuku­shi­ma) et le 26 avril 2016 (30 ans après Tcher­no­byl).
  • L’argument fon­da­men­tal pour la liberté d’expression est le carac­tère dou­teux de toutes nos croyances (Ber­trand Russel)

    L’argument fon­da­men­tal pour la liber­té d’expression est le carac­tère dou­teux de tou­tes nos croyan­ces. (Ber­trand Rus­sel)

  • montaigne

    Le vrai miroir de nos dis­cours est le cours de nos vies. Mon­tai­gne - Essais, I, 26

    La véri­té est un miroir tom­bé de la main de Dieu et qui s’est bri­sé. Cha­cun en ramas­se un frag­ment et dit que tou­te la véri­té s’y trou­ve. Djalāl ad-Dīn Rūmī (1207-1273)

  • « C’est pour dire » de Gérard Pon­thieu, est mis à dis­po­si­tion selon les ter­mes de la licen­ce Crea­ti­ve Com­mons : Attri­bu­tion - Pas d’Utilisation Com­mer­cia­le - Pas de Modi­fi­ca­tion (3.0 Fran­ce). Pho­tos, des­sins et docu­ments men­tion­nés sous copy­right © sont pro­té­gés com­me tels.
    Licence Creative Commons

  • « Si vous ne chan­gez pas en vous-même, ne deman­dez pas que le monde change »

    « Si vous ne chan­gez pas en vous-même, ne deman­dez pas que le mon­de chan­ge »

  • Catégories d’articles

  • Salut cousin !

    Je dou­te donc je suis - gp

  • Calendrier

    mai 2017
    lunmarmerjeuvensamdim
    « Avr  
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031 
    Copyright © 1996-2017 C’est pour dire. Tous droits réservés – sauf selon la license Creative Commons.
    iDream theme by Templates Next | Turbiné par WordPress