On n'est pas des moutons

Mot-clé: évasion fiscale

Civilisation : « C’est fini l’argent ! »

fini argentUne pépi­te sono­re, retrou­vée dans mes archi­ves. Cueillie par Caro­li­ne Car­tier, du temps où son micro pico­rait dans le cru de l’humanité ordi­nai­re. C’était sur Fran­ce Inter, un 16 novem­bre 2009 : la ren­con­tre avec un Dio­gè­ne pour qui « c’est fini l’argent » et qui avait déci­dé, com­me ça, « de chan­ger de civi­li­sa­tion tout seul ». À l’opposé total des 100.000 frau­deurs rêvant de « para­dis fis­cal » en Suis­se et ailleurs.


« SwissLeaks ». Des milliards d’euros, des milliers de fraudeurs – dont 3.000 Français

HSBC (Hong Kong & Shan­ghai Ban­king Cor­po­ra­tion) est un grou­pe ban­cai­re inter­na­tio­nal bri­tan­ni­que pré­sent dans 84 pays et ter­ri­toi­res et ras­sem­blant 60 mil­lions de clients. Son siè­ge social est à Lon­dres.

Elle a été fon­dée à Hong Kong par l’Écossais Tho­mas Suther­land pour finan­cer le com­mer­ce dans l’Extrême-Orient en 1865 et, à l’origine, le tra­fic d’opium. Avant de démé­na­ger son siè­ge social à Lon­dres au début des années 1990, elle était basée à Hong Kong. Elle fut un temps le qua­triè­me grou­pe ban­cai­re dans le mon­de après Citi­group, Bank of Ame­ri­ca et la Ban­que indus­triel­le et com­mer­cia­le de Chi­ne.

Mon­trer la face cachée du secret ban­cai­re en Suis­se, un défi a prio­ri autre­ment plus coton que d’aller voir der­riè­re la lune ! Le Mon­de et plu­sieurs médias inter­na­tio­naux vien­nent pour­tant de dévoi­ler cet uni­vers de la frau­de et de la riches­se plan­quée après avoir eu accès aux don­nées col­lec­tées par un infor­ma­ti­cien, Her­vé Fal­cia­ni, ex-employé de la ban­que bri­tan­ni­que HSBC à Genè­ve.

Ces révé­la­tions ébran­lent les milieux ban­cai­res inter­na­tio­naux et met­tent en cau­se de nom­breu­ses célé­bri­tés des affai­res et du show­biz, de l’humoriste fran­çais Gad Elma­leh (celui de la pub télé où il ima­gi­ne « la ban­que idéa­le »…) au roi du Maroc Moha­med VI et au roi Abdal­lah II de Jor­da­nie, en pas­sant par l’acteur amé­ri­cain John Mal­ko­vi­ch, le coif­feur Des­san­ge, le foot­bal­leur Chris­to­phe Dugar­ry, le pein­tre Chris­tian Bol­tans­ki, Arlet­te Ric­ci, héri­tiè­re de Nina Ric­ci, Ayme­ri de Mon­tes­quiou, séna­teur (UDI) du Gers, Jean-Char­les Mar­chia­ni, condam­né dans l’Angolagate, etc.

Bap­ti­sée « Swiss­Leaks », l’opération pro­po­se un voya­ge au cœur de l’évasion fis­ca­le, met­tant en lumiè­re les ruses uti­li­sées pour dis­si­mu­ler de l’argent non décla­ré. Peti­te vidéo édu­ca­ti­ve :


Com­pren­dre la frau­de fis­ca­le de HSBC en 3 min par lemon­de­fr

Pen­dant de nom­breu­ses années, les infor­ma­tions copiées par Her­vé Fal­cia­ni n’étaient connues que de la jus­ti­ce et de quel­ques admi­nis­tra­tions fis­ca­les, même si cer­tains élé­ments avaient fil­tré dans la pres­se.

Le Mon­de a eu accès aux don­nées ban­cai­res de plus de 100 000 clients et a mis les infor­ma­tions à la dis­po­si­tion du Consor­tium des jour­na­lis­tes d’investigation (ICIJ) à Washing­ton, qui les a par­ta­gées avec plus de 50 autres médias inter­na­tio­naux, dont le Guar­dian, au Royau­me-Uni, ou la Süd­deut­sche Zei­tung, en Alle­ma­gne.

Les don­nées, ana­ly­sées par quel­que 154 jour­na­lis­tes, por­tent sur la pério­de allant de 2005 et 2007. 180,6 mil­liards d’euros auraient ain­si tran­si­té, à Genè­ve, par les comp­tes HSBC de plus de 100 000 clients et de 20 000 socié­tés off­sho­re, très pré­ci­sé­ment entre le 9 novem­bre 2006 et le 31 mars 2007. Plus de 5,7 mil­liards d’euros auraient été dis­si­mu­lés par HSBC Pri­va­te Bank dans des para­dis fis­caux pour le comp­te de ses seuls clients fran­çais, envi­ron 3 000…


  • © Ch.- M. Schulz

    « Il fau­drait com­pren­dre que les cho­ses sont sans espoir et être pour­tant déci­dé à les chan­ger. » F. Scott Fitz­ge­rald, Gats­by le magni­fi­que, 1925
    ––––
    « Le plus grand dérè­gle­ment de l’esprit, c’est de croi­re les cho­ses par­ce qu’on veut qu’elles soient, et non par­ce qu’on a vu qu’elles sont en effet. » Bos­suet

  • Traduire :

  • Abonnez-vous !

    Saisissez votre @dresse pour vous abonner à « C’est pour dire » et recevoir un courriel à chaque nouvel article publié.

  • Twitter - Gazouiller

  • Énigme

    Philippe Casal,, 2004 - Centre national des arts plastiques

    Phi­lip­pe Casal, 2004 - Cen­tre natio­nal des arts plas­ti­ques - Mucem, Mar­seille

  • Et ça, c’est tentant aussi…

  • La réa­lité vraie n’est jamais la plus manifeste. (Claude Lévi-Strauss)

    La réa­lité vraie n’est jamais la plus mani­fes­te.
    (Clau­de Lévi-Strauss)

  • 2sexpolLa Revue Sexpol ressuscitée !

    Parue de 1975 à 1981, la Revue Sex­pol (sexua­li­té / poli­ti­que), ses 39 numé­ros et 2000 pages ont res­sus­cité par la gra­ce de la numé­ri­sa­tion. Un DVD est désor­mais dis­po­nible, au prix coû­tant de la numé­ri­sa­tion, de la dupli­ca­tion et des frais de port, soit 16 euros avec jaquet­te cou­leur et boî­tier rigi­de ou 11 euros sans. Ren­sei­gne­ments et com­mande en cli­quant ici ou sur la cou­ver­ture du der­nier numé­ro, ci-des­sus. En savoir plus ici sur Sex­pol.
  • « Comme un nuage – 30 ans après Tchernobyl »

    Com­me un nua­ge, album pho­tos et tex­te mar­quant le 30e anni­ver­sai­re de la catas­tro­phe de Tcher­no­byl (26 avril 1986). La sous­crip­tion étant clo­se (vifs remer­cie­ments à tous les contri­bu­teurs !) l’ouvrage est désor­mais en ven­te au prix de 15 euros, fran­co de port. Vous pou­vez le com­man­der à par­tir du bou­ton « Ache­ter » ci-des­sous (bien pré­ci­ser votre adres­se pos­ta­le !)

    tcherno2-2-300x211

    Il s’agit d’un album-pho­to de qua­li­té, à tira­ge soi­gné et limi­té, 40 p. for­mat A4 « à l’italienne ». Les pho­tos, pri­ses en Pro­ven­ce et notam­ment à Mar­seille, expri­ment une vision artis­ti­que sur le thè­me d’« après le nua­ge ». Cet­te créa­tion rejoi­gnait l’appel à l’organisation de « 1.000 évé­ne­ments cultu­rels sur le thè­me du nucléai­re », entre le 11 mars 2016 (5 ans après Fuku­shi­ma) et le 26 avril 2016 (30 ans après Tcher­no­byl).
  • L’argument fon­da­men­tal pour la liberté d’expression est le carac­tère dou­teux de toutes nos croyances (Ber­trand Russel)

    L’argument fon­da­men­tal pour la liber­té d’expression est le carac­tère dou­teux de tou­tes nos croyan­ces. (Ber­trand Rus­sel)

  • montaigne

    Le vrai miroir de nos dis­cours est le cours de nos vies. Mon­tai­gne - Essais, I, 26

    La véri­té est un miroir tom­bé de la main de Dieu et qui s’est bri­sé. Cha­cun en ramas­se un frag­ment et dit que tou­te la véri­té s’y trou­ve. Djalāl ad-Dīn Rūmī (1207-1273)

  • « C’est pour dire » de Gérard Pon­thieu, est mis à dis­po­si­tion selon les ter­mes de la licen­ce Crea­ti­ve Com­mons : Attri­bu­tion - Pas d’Utilisation Com­mer­cia­le - Pas de Modi­fi­ca­tion (3.0 Fran­ce). Pho­tos, des­sins et docu­ments men­tion­nés sous copy­right © sont pro­té­gés com­me tels.
    Licence Creative Commons

  • « Si vous ne chan­gez pas en vous-même, ne deman­dez pas que le monde change »

    « Si vous ne chan­gez pas en vous-même, ne deman­dez pas que le mon­de chan­ge »

  • Catégories d’articles

  • Salut cousin !

    Je dou­te donc je suis - gp

  • Calendrier

    mai 2017
    lunmarmerjeuvensamdim
    « Avr  
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031 
    Copyright © 1996-2017 C’est pour dire. Tous droits réservés – sauf selon la license Creative Commons.
    iDream theme by Templates Next | Turbiné par WordPress