Je n’ai pas toutes mes aises pour blo­guer comme j’aime et par­ta­ger tout autant; même pas vrai­ment moyen de répondre à mes « émiles ». A mettre au débit des aléas du voyage et des défaillances du nomadisme.
Je n’en mate pas moins ma flop­pée de canards, tré­pi­gnant de ne pou­voir vrai­ment réagir comme il convien­drait. Bon, assez api­toyé sur mon sort. Quelques pico­rettes en pas­sant et en petite revue de presse :

BLOGS DE JEUNES EN FOLIE »> Les direc­teurs de lycées et col­lèges (Libé­ra­tion, 23/03/05) se voient dure­ment confron­tés au défer­le­ment débri­dé des blogs d’élèves qui se défoulent sans rete­nue. Et sur­tout sans la moindre déon­to­lo­gie. Les ensei­gnants se trouvent sou­vent pris pour cible sous des formes par­fois des plus injurieuses.

Les jeunes usa­gers d’internet se croient le plus sou­vent, à tort, en dehors du champ juri­dique pro­té­geant les droits des per­sonnes, le droit à l’image, répri­mant l’injure, la dif­fa­ma­tion, l’atteinte à l’honneur, etc. A moins qu’ils ne bravent déli­bé­ré­ment les lois, bafouant en tout cas les recom­man­da­tions et mises en garde qui leur sont, en prin­cipe, adres­sées par les chefs d’établissement. Un orga­nisme de l’Education natio­nale, le Cle­mi (Centre de liai­son de l’enseignement et des moyens d’information) a aus­si pour voca­tion, entre autres, d’alerter les jeunes blo­gueurs sur leurs res­pon­sa­bi­li­tés tant pénales qu’individuelles.

Libé signale des cas d’exclusion pro­non­cés à l’encontre d’élèves ayant enfreint les « codes de bonne conduite ».

La radio Sky­rock héberge sur son site spé­cia­li­sé quelque 1,6 mil­lions de blogs.

RESISTANCE AU « MAINE LIBRE » ? »> Par une courte majo­ri­té, les jour­na­listes du Maine libre, quo­ti­dien du Mans, en passe d’être repris par Ouest-France, se sont pro­non­cés contre cette opé­ra­tion. Les condi­tions d’emploi et les salaires ont moti­vé ce refus. Acte de résis­tance ultime, ou manière de négo­cier à la hausse la future inté­gra­tion au mas­to­donte de Rennes ?

LE REGLEMENT, C’EST LE REGLEMENT ! »> Le Canard [23/03/05], révèle un pro­jet de règle­ment inté­rieur du « Monde  » pas piqué des han­ne­tons. Une série d’interdits y sont ali­gnés, concer­nant notam­ment « l’usage du télé­phone et des mes­sa­ge­ries élec­tro­niques à des fins pri­vées ». Il est aus­si sti­pu­lé que l” »entre­prise se réserve le droit de véri­fier à tout moment [...] numé­ros de télé­phone appe­lés, adresses e-mail des­ti­na­taires, sites inter­net consul­tés », etc. Sauf en cas d” »acti­vi­té jour­na­lis­tique »... Un nou­veau métier se des­sine : éva­lua­teur d’activité jour­na­lis­tique. A moins qu’un sis­mo­graphe spé­cial en tienne lieu.

Ouf, les blogs semblent exclus du champ des res­tric­tions. Atten­dons-nous, amis de la blo­go­sphère, à devoir accor­der l’asile blo­go­po­li­tique aux futurs dissidents.

Faut-il ajou­ter que ce pro­jet excite bien le Canard qui bar­bote à palmes-joie dans les méandres de ce texte néo-bre­j­né­vien ten­dance Kaf­ka, et vice-ver­sa. Sera-t-il sou­mis aux votes des inté­res­sés, comme pour la reca­pi­ta­li­sa­tion du journal ?

»> PS / A pro­pos de vote, n’oubliez pas de recom­man­der « c’est pour dire » qui, depuis la nou­velle for­mule du Monde.fr, et après avoir dénon­cé les anti­dé­mo­cra­tiques « vota­tions » de for­bans, se trouve por­té disparu.

Share Button