Un an après la dis­pa­ri­tion à Abid­jan du jour­na­liste Guy-André Kief­fer, des mili­tants de Repor­ters sans fron­tières ont jeté [15/04/05] des seaux de cacao liquide et des faux dol­lars contre les grilles de l’ambassade de Côte d’Ivoire à Paris pour « deman­der la véri­té » sur sa disparition.

« Nous jetons du cacao car c’est la “caisse noire“ du pou­voir et tout le monde sait main­te­nant que le pré­sident Laurent Gbag­bo est res­pon­sable de la dis­pa­ri­tion de Guy-André », a décla­ré à l’AFP le secré­taire géné­ral de RSF, Robert Ménard. Les mili­tants de RSF, vêtus de com­bi­nai­sons blanches, ont jeté une dizaine de seaux de cacao sur les grilles et le por­tail de l’ambassade puis ont pla­qué des­sus de faux billets de dol­lars, scan­dant « Véri­té pour Guy-André! ».  121« Il a été enle­vé et assas­si­né très rapi­de­ment, c’est évident pour moi. Mais il faut que ce soit dit, c’est essen­tiel pour faire le deuil de quelqu’un », a aus­si décla­ré une amie du jour­na­liste, Sabine Mel­let. L’épouse de Guy-André, Osange Kief­fer, était éga­le­ment pré­sente. « Si on me cache la véri­té, a-t-elle affir­mé, c’est qu’on la connaît. Je pense que Gbag­bo, qui m’avait pro­mis de me dire la véri­té, la sait et qu’il pro­tège des proches. Je suis per­sua­dée que les Fran­çais savent aus­si ce qui s’est passé ». 

Jour­na­liste fran­co-cana­dien basé à Abid­jan, col­la­bo­ra­teur de la Lettre du Conti­nent, spé­cia­li­sée sur l’Afrique, Guy-André Kief­fer a dis­pa­ru le 16 avril 2004 à Abid­jan alors qu’il enquê­tait sur des mal­ver­sa­tions dans la filière cacao, dont la Côte d’Ivoire est le pre­mier pro­duc­teur mon­dial. L’enquête menée par un juge fran­çais, Patrick Ramaël, se foca­lise sur Michel Legré, beau-frère de la femme du pré­sident ivoi­rien, Simone Gbag­bo. Une demande du juge pour l’entendre en France vient d’être trans­mise aux auto­ri­tés ivoi­riennes. Michel Legré, de natio­na­li­té ivoi­rienne, est la der­nière per­sonne à avoir vu vivant Guy-André Kief­fer. [AFP]

--> Véri­té pour Guy-André Kieffer 
--> Le came­ra­man Fred Nerac, lui, a dis­pa­ru il y a plus de deux ans en Irak.

Share Button