1referendum_3

Je vous remets un coup de Chouard, Étienne, et son site. Parce qu’il vient de mettre en ligne [21/05/05] la réponse qu’il adresse à Guet­ta, Ber­nard, oui celui qui nous enfume grave tous les matins à coups d’homélies (mais on n’est pas obli­gés!). Je ne vous en dis pas plus, vu que l’Étienne fait la démons­tra­tion point par point, sinon mot par mot, de la mau­vaise foi du chroniqueur. 

Le « petit prof’ » pro­ven­çal – au sens où l’on a jadis par­lé des « petits juges » à pro­pos de grandes affaires –, n’en peut tel­le­ment plus qu’à la fin de l’envoi, tel Cyra­no, il touche :

« […] Je peste dans mon coin de tant de par­tia­li­té, Ber­nard : je vous trouve par­fois com­plè­te­ment mal­hon­nête. J’aimerais, (mais c’est trop tard, vous aurez tri­ché jusqu’au bout), que la chaîne vous accom­pagne d’un autre chro­ni­queur qui s’oppose à vous, qui vous com­plète, qui vous équi­libre. La triche, Ber­nard, c’est de par­ler seul sur notre chaîne publique avec un point de vue aus­si par­ti­san, aus­si mépri­sant pour (au moins) 20 mil­lions de per­sonnes (puisque nous sommes 41,5 mil­lions d’électeurs).
« Sans ran­cune tenace, mais avec amer­tume quand même.
»

Cli­quez là, vous ne serez que le 650.000e visi­teur du para­pen­tiste de Trets qui a su prendre de la hau­teur citoyenne au-des­sus d’un texte qui en manque à bien des égards.


…et un jeune hon­nête homme de droite dit non à la Consti­tu­tion… et à Raffarin

Autre curio­si­té valant le détour, venue cette fois du clan Raf­fa­rin, oui ! Ce sont des pro­pos d’un hon­nête homme de droite qui se pré­sente ainsi : 

« Je m’appelle Thi­baud de La Hos­se­raye, j’ai 28 ans et une for­ma­tion à la fois com­mer­ciale (HEC, spé­cia­li­sa­tion « Europe ») et phi­lo­so­phique (D.E.A). Sur les mérites sup­po­sés de ces diplômes (et, peut-être, d’un prix de l’Académie des Sciences morales et Poli­tiques), j’ai été recru­té en décembre 2004 par le club Dia­logue & Ini­tia­tive pour par­ti­ci­per béné­vo­le­ment à leurs tra­vaux. Labo­ra­toire d’idées du cou­rant de pen­sée de Jean-Pierre Raf­fa­rin, donc véri­table « brain trust » du Pre­mier Ministre,… » Suite sur son site où il publie le « Témoi­gnage d’un reve­nu du Oui, sui­vi d’un inven­taire d’arguments inédits (à sa connais­sance à l’heure de leur mise en ligne) en faveur du Non ».

« C’est donc, pré­cise-t-il, la prise de conscience que cette Consti­tu­tion avait pour fonc­tion d’être un écran de fumée consti­tu­tion­na­li­sant une idéo­lo­gie déter­mi­née, qui m’a conduit à y voir un grave dan­ger pour la démo­cra­tie et qui a conver­ti mon « oui du cœur » en un « non de rai­son ».

Ce tra­vail appro­fon­di est édi­fiant et utile car il per­met de croi­ser son propre juge­ment de manière dia­lec­tique avec un argu­men­taire orien­té libé­ra­lisme – dont il donne en pas­sant une inté­res­sante définition…

Share Button