Sur l’information et les médias, ce traité en dit peu, bien trop peu…

1referendum_3En tant que journaliste, ma question est aussi de savoir si le traité touche aux médias et au métier d’informer, de quelle manière et dans quel sens ? Tentative d’analyse personnelle autant qu’isolée, n’ayant rien trouvé d’explicite à ce sujet chez les confrères.

Première remarque : le texte soumis contient vraiment peu de chose sur l’information. D’un côté, c’est plutôt bon signe, dans la mesure où, la liberté prévalant, il n’y a pas lieu de l’encadrer. D’un autre côté, on peut aussi comprendre que, l’activité de collecte et de production d’information étant assimilée à n’importe quelle autre marchandise, il n’y a pas lieu de la distinguer. En quoi elle serait donc soumise à l’ensemble des articles encadrant le marché et la concurrence « libre et non faussée ».

Lire l’article.

Partager

Une réflexion sur “Sur l’information et les médias, ce traité en dit peu, bien trop peu…

  • 28 juin 2005 à 9 h 05 min
    Permalien

    Selon ma préocupation le conseil que je peux donner erst que l’allemagne cherche ànégocier avec toute la communauté pour bien évolué dans son pays.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Translate »