La police, la justice et les deux poètes

Deux poètes, et nonobstant professeurs, viennent de prendre 3.000 € d’amende pour diffamation. Ils ont été condamnés pour avoir dénoncé des violences policières à Montpellier. L’un avait été témoin du tabassage d’un Gitan, l’autre a publié le témoignage sur son site.

→ Amis de la poésie, voyez la suite telle que racontée par la section de Toulon de la Ligue des droits de l’homme.

Share Button

  Subscribe  
M'avertir en cas de


Translate »