ReBondyssement médiatique

Dans un commentaire reçu ce matin, Jean-Louis Bétant reBondy [Je sais : facile…] :

 « Je reviens de visite à Bondy. Chapô, les Suisses. Je pense qu’il y a une grande différence entre leur démarche et celle de Libé. Libé, c’est quarante ans de presse écrite sur du papier (moi aussi, presque, je ne leur lance pas la pierre). Et, même sur Internet, ça reste de l’essence de presse écrite. Le site est considéré pour ce qu’il apporte à l’édition papier, pas en ce qu’il pourrait en être indépendant.

« Les p’tits Suisses n’ont pas cette chape. C’est un blog, point, sans même de cordon ombilical entre lui et le magazine exotique dont personne (ici du moins) n’a entendu parler. Et ça marche. Ça donne de l’information comme on n’en a pas encore eu sur le sujet, ça vit en feed-back. C’est fantastique.

« Reste que ça suppose qu’une structure paye le loyer – et les salaires. Que l’information n’est pas gratuite. »

Voilà qui met bien « l’église au milieu du village », comme aimait à dire un vieux copain lorrain.

Voir, au besoin, Le chemin de Bondy comme Damas journalistique.

Share Button

  Subscribe  
M'avertir en cas de

Translate »