L’ancien en examen, le nouveau en délicatesse

manif2.1195683850.jpgMisère de misère, l’ancien président mis en examen ! Avec les grèves, le climat politique, le climat tout court, ne manquait plus que ça. Heureusement, il y a l’actuel, encore tout feu tout flamme, et tellement «classieux». Ecoutez-le jurer comme un charretier – une profession ainsi sauvée de la disparition –, sur l’air de la «racaille» d’Argenteuil, mais cette fois, au Guilvinec, où ce fut bien aussi. Les télés n’’ont pas montré l’intégrale, qu’on trouve sur You Tube et ainsi rétablie dans le Canard enchaîné du 14 novembre. Florilège :

« Un manifestant gueulard : “Hé 140 % ! 140 % de plus, enculé !“
Le président de la République : “Qu’est-ce qui a dit ? C’est toi qui a dit ça ? Ben descends un peu l’dire ! Descends un peu !“
Le gueulard : “Bah, si j’descends, j’te mets un coup de boule, alors vaut mieux pas.“
Le président de la République : “Si te… si tu crois que c’est en insultant que tu vas… que tu vas régler le problème des pêcheurs, eh bien, permets-moi de te dire… per… meu…tu… qu’tu… vin… tsé… ben, viens, viens, viens qu’on discute !“ »

Pas de doute, le réchauffement fait aussi monter le niveau politique.

© Dessin d’andré faber

Partager

  S’abonner  
M'avertir en cas de

Translate »