Censure. Les ciseaux d’Anastasie travaillent dans les têtes

Aussi vieille que les médias… Ici, vue par “L’Éclipse”, 19 juillet 1874

Le Monde a publié jeudi [6/5/10] une tribune du journaliste et polémiste André Bercoff, intitulée « La France à la niche – Halte au masochisme ! » Les premières lignes indiquent bien le propos et sa tonalité : « Aujourd’hui, notre pays est occupé doucement, gentiment, insidieusement, par le camp du Bien. La police de la pensée correcte triomphe sur tous les étals médiatico-politiques. »

Je me retrouve aussi assez bien dans la suite : «Semble enfin accomplie la castration de ce peuple français qui, jadis, prenait des bastilles et, il y a encore quelques décennies, faisait mine de défiler pour changer la vie. L’alibi de la crise a bien travaillé : tous à la niche. Et à la censure. » Et vous allez voir, à propos de censure, l’écho que ce qui vient suscite chez l’auteur de ce blog  censuré par Le Monde… :

« Désormais, il est interdit de ne pas interdire. Ne fumez plus : cancer du poumon. Ne buvez plus : cirrhose du foie. Ne baisez plus : sida et autres maladies sexuellement transmissibles (MST). Ne mangez plus : pesticides et OGM. Ne sortez plus : attentats. Ne parlez plus des juifs : vous serez condamné pour antisémitisme. Ne caricaturez plus Mahomet : vous serez incendié avant d’être égorgé. N’osez plus une plaisanterie sur les gays : l’homophobie vous guette. Ne racontez pas une histoire sur les Blacks : vous serez vitupéré raciste à part entière. En revanche, vous pouvez vous en donner à coeur joie sur la pédophilie de l’Eglise. Plus besoin de procureur : les ciseaux travaillent dans les têtes. »

Et c’est là que je veux en venir, car à ce niveau de l’article, Le Monde place ce qu’on appelle un exergue, censé mettre en valeur un passage fort de l’article  – le voici :

Ainsi, d’un côté, le Monde papier, supporte la dénonciation d’un fait déplorable (faire des juifs un sujet tabou), et de l’autre, lemonde.fr, censure un blog (C’est pour dire) à partir d’un simple commentaire parlant de « lobby juif » ! D’un côté un Bercoff qui s’insurge, de l’autre un blog qu’on exécute. Je ne dis pas qu’il y ait eu concertation entre les deux supports, mais le fait  – qui corrobore  la dénonciation de Bercoff – est surtout qu’un système automatique d’alerte à partir de deux mots « interdits », lobby-juif, entraîne une censure non moins automatique, aveugle – orwellienne pour tout dire. Anastasie, cette garce castratrice à l’éternelle jeunesse…

Partager

  Subscribe  
M'avertir en cas de

Translate »