Marseille-Provence 2013. Fin de capitale

“Marseille – Capitale européenne de la Culture”, c’est fini.  Elle s’est donc achevée ce 31 décembre par une super-production pyrotechnique et audio-visuelle. Un spectacle éblouissant, c’est le cas de le dire, particulièrement réussi.

Ne gâtons pas ce plaisir. Pour autant, s’agissant de ce genre de célébrations grandioses destinées à dynamiser une ville et une région tout au long d’une année, le bilan est évidemment mitigé. En particulier selon les points de vue, à partir des pôles extrêmes : l’économique et le culturel, deux domaines qui peinent à se croiser en harmonie. Et, là encore, ce sont les grandes structures qui auront tiré leurs marrons du feu – entendez la grosse part des sommes dépensées.

Il est à cet égard symptomatique que le satisfecit relayé par La Provence de ce 1er janvier,  porte surtout sur des données chiffrées : nombres de visiteurs enregistrés ça et là, de spectacles produits, de nuitées d’hôtel ; pourcentages d’augmentation de ceci-cela… Un bilan-comptable donc, tel qu’aiment en présenter les patrons de la Chambre de commerce et d’industrie, des grosses entreprises, des grosses structures de spectacles.

Bref, les gros sont contents d’avoir bien mangé. Pour les autres, habitués aux miettes, espérons que l’ardoise de 2013 – et ses rallonges – ne les mettra pas à la diète selon le vieux principe : privatisation des profits – socialisation des pertes. En quoi l’année-vérité sera celle de 2014.

En attendant, voici un petit florilège de la belle soirée finale.


Marseille-Provence 2013 – Spectacle final 31/12… par gerard-ponthieu-9

Partager

<span style=

  S’abonner  
M'avertir en cas de
Translate »