Nucléaire. Les centrales vieillissent dangereusement

Sur les 151 réacteurs en fonctionnement en Europe, 66 ont plus de 30 ans, 25 ont dépassé les 35 années de fonctionnement et 7 ont été mis en service il y a plus de 40 ans. 

Aux États-Unis, plus de deux tiers des réacteurs ont obtenu le renouvellement de leur autorisation d’exploitation pour une durée totale de 60 ans, soit une période de fonctionnement largement supérieure à celle prévue lors du dimensionnement.

greenpeace-nucléaire-centrales-vieillissement

Greenpeace publie un rapport commandé à des experts indépendants et qui montre comment le vieillissement des réacteurs nucléaires entraîne l’Europe au seuil d’une nouvelle ère de risques. (voir le rapport intégral en anglais). Par ailleurs, l’association écologiste a mis en ligne un récapitulatif documenté et synthétique sur l’état du parc nucléaire et les dangers présentés par le vieillissement des réacteurs. Cliquer ici :.Out of Age – Greenpeace Lire également sur « C’est pour dire » :

Nucléaire. Greenpeace face à la justice et aux dangers de Tricastin

Nucléaire. La probabilité d’un accident en France serait de 50% pour le parc actuel

Partager

4
  S’abonner  
plus récent plus ancien
M'avertir en cas de

Va falloir qu’on se dépêche de muter pour être insensible aux radiations…
Dédieu, qu’est-ce qu’il fout Darwin?
Allez Charles, mon petit, on se bouge…

Denis Guenneau

Bonjour à vous tous. En ce 11 mars, journée du souvenir de la catastrophe de Fukushima, nous devons interpeler sur ce sujet nos concitoyens qui se croient à l’abri d’un péril nucléaire. Le remplacement des centrales nucléaires françaises et leur démantèlement coûterait à EDF plusieurs centaines de milliards d’euros qu’elle n’a pas et n’est pas en mesure d’emprunter vu la mauvaise image du nucléaire dans le monde. La solution qu’ils ont donc trouvé est de les prolonger un maximum, espérant qu’un jour elle trouve une solution à cette quadrature du cercle. La seule solution pour moi est celle prônée par… Lire la suite

La mémoire des soi-disant dirigeants du monde (de l’argent) est aussi sélective que courte et… volontairement oublieuse. Le Japon (ses “dirigeants”) s’apprêtent à resservir le couvert du nucléaire, avec le même menu productiviste, assaisonné de “sûreté” – faut être gonflé, trois ans après la catastrophe qui à condamné à l’exil de chez eux près de 200.000 personnes !

Translate »