Gaza. “Une nuit ‘particulièrement’ meurtrière…” Un silence ‘particulièrement’ assourdissant

gaza

Je reçois ça du “Monde” ce matin, par internet… La routine, si ce n’est l’adverbe : “particulièrement”. Avant ça, non, de la rigolade. On monte donc d’un cran. Dérisoire. Il est des moments où cette pseudo neutralité journalistique constitue un outrage au devoir d’indignation. Non pas qu’il faille nécessairement prendre parti, tant qu’on se veut média d’information. Mais au moins crier, hurler à la paix ! Interpeller sans relâche les “grands” du Monde, invoquer la Paix, à la Jaurès, se lever sur toutes les tribunes possibles pour faire arrêter le massacre !

Dans le sud de Gaza, le 1er août. | AP/Khalil Hamra
Dans le sud de Gaza, le 1er août. | AP/Khalil Hamra

Voyez cette insoutenable photo ci-dessus. Comment justifier ce qui l’a provoquée ? La hargne de destruction, la… solution finale ? Je sais, Israël est agressé, menacé, nié par une horde de tueurs fanatiques. Oui mais, les autres… Ne cherchons pas ici à remonter aux sources de l’indémêlable conflit entre territoires, entre monothéismes et dominations économiques. Les extrémismes sont indéfendables, mais la Paix, oui !  Et que font, que disent, que protestent, que proposent, que “agissent” nos causeurs sans cause, nos pacifistes sans paix, nos politiciens sans politique ?

gaza-israel
Compter les victimes. Les infographes ont renoncé à l’image des plateaux de la balance…

Tandis qu’ici, contraints au spectacle médiatique, à compter les morts, impuissants ou tout juste autorisés, sauf interdiction, à quelque manif’ de rue par un gouvernement foncièrement lâche, sans engagement ni parole – et donc sans avoir à la tenir, allant et venant dans le douillet maquis diplomatique. Hollande, Valls, Fabius, brochette de la honte.

Donc, on célèbre “Quatrorze”, la “Grande Guerre”. On fait retentir le tocsin, vibrer les clochers et, au fond, glorifier Clémenceau plutôt que Jaurès – la défaite de la Paix sur la “Victoire”, quitte à remettre “ça” vingt ans après.

IMG_9169
Venelles, 2/8/14 .Comme en Quatorze. (Ph. gp)

Et ces combattants, cré vingt dieux, ne seraient-ils pas prêts – du moins en gueule – à repartir comme en Quatorze ?

 

Partager

5
<span style=

  S’abonner  
plus récent plus ancien
M'avertir en cas de
Agarrat René

courrier de YEHUDA SHAUL ancien officier de l’armé Israeliene parut dans le journal le monde du 22 juillet 2014. En novembre 2012, Israël a lancé à Gaza une opération baptisée « Amud Anan », qui peut se traduire littéralement par « colonne de nuages ». Le nom sous lequel elle a été officiellement désignée à l’étranger a pourtant été « Pilier de défense ». Il y a quelques jours, nous avons déclenché une nouvelle opération nommée « Puissante falaise », officiellement connue sous le nom de « Bordure protectrice ». Les deux dénominations choisies sont ostensiblement défensives. Mais quand j’entends… Lire la suite

faber

Tu oublies, cher Ponthieu, le coup de gueule de notre ex beau gosse de 1er ministre, le Dominique de Villepin. Le vla toute crinière au vent, seul dans la tourmente, dénonçant le massacre. Y en un un donc qui la ramène. Fraîchement nouveau pote à Sarko, un sans pouvoir à grande gueule. Pendant ce temps, les sanctions pleuvent contre les popovs. Des sanctions contre Israël, niet, niet. Pas que ça à faire en effet, on fête nos poilus.

faber

Beau témoignage, belle retransription et alors ? Je retiens la dernière ligne “Le moment est venu où nous devons dire : il est temps que cesse l’occupation”. Que cesse aussi le massacre des innocents. Nos écrans et claviers ne suffiront pas. La guerre du vietnam a cessé quand les résistances, toutes les résitances, ont eu raison des politiques.

R.Luc

La nuit de l’obscure profondeur est tombée sur Gaza, et aussi sur Israël. Que l'”Etat hébreux” ne se croit pas épargné par le déluge, son propre déluge, celui qu’il sème sur le ton de la vengeance et de l’exagération ultra biblique : “pour un oeil toute la gueule” !

Liberté

Javier Bardem et Pénélope Cruz écrivent une lettre pour manifester leur horreur devant ce qu’il faut appeler un génocide, avec massacre d’enfants. Des acteurs américains les traitent immédiatement d’antisémite ! Le mot, qui nous vient en tête devant cette réaction, c’est le qualificatif d'”imbécile”: parce qu’on se révolte devant l’inhumanité, on se fait traiter “d'”antisémite”… Justement, en ce moment, je suis en train de lire “l’invention du monothéisme” de Jean Soler (qu’on a bien sur traité d’antisémite) et un parallèle existe bien avec l’antiquité ou les judéens tuaient sans problème, hommes, femmes, enfants, vieillards, sans plus de discernement qu’aujourd’hui… Mais… Lire la suite

Translate »