Trip de deux potes en Amérique profonde

À l’heure où vous lisez ces lignes, je serai – en principe – dans l’avion Marseille-Montréal, Provence-Québec-Belle province, France-Canada, Europe-Nord-Amérique. Sur Terre cependant.

[O]ui, mon empreinte carbone va en prendre un sacré coup ! J’ai l’excuse (relative) de n’avoir plus roulé ma bosse depuis plusieurs années maintenant. On appelle ça la retraite, bien que pour beaucoup ce privilège de l’âge sonne l’heure de la débauche (sous cet angle) : croisières, plans Océanie, Bora-Bora et tutti frutti gabegiques à effet de serre renforcé.

Donc, je craque mon sac à noisettes écolo, je pulvérise ma tirelire carbone : Marseille – Montréal et retour ; le tout en avion non électrique ou, mieux encore, à hydrogène… inconséquence aggravée par quelques milliers de miles sur les routes nord-américaines, des USA en particulier.

carnet-route-etats-unis-2015Quelques explications s’imposent auprès de mes amis et lecteurs de « C’est pour dire » (nulle excuse, ni bénédiction demandées) : il s’agit de la concrétisation ici-bas d’un rêve de deux vieux copains ayant roulé leurs bosses de-ci-de-là dans le monde, mais jamais ensemble, ou si peu. Comme ils ne comptent ni l’un ni l’autre sur un quelconque paradis, pas même un enfer, ils vont donc aller de concert et de conserve, pour une Aventure terrestre, routière et pleinement américaine. Pourquoi là-bas ? Sans doute devront-ils s’en expliquer !

Robert_BlondinLui : Robert pour les intimes, bien connu comme le Robert Blondin, ancien pilier de Radio-Canada dont il a inondé les émissions de ses ondes généreuses, notamment celles diffusées quotidiennement sous le titre non ambigu de L’Aventure. C’est elle, cette émission, qui nous valut la rencontre fatale, dans les années soixante-quinze de l’autre siècle !

[P]arce que c’est lui, parce que c’est moi. Ainsi allons-nous deviser in situ, selon une dérive américaine – entendez états-unienne.

robert-blondin-gerard-ponthieu
C’est annoncé urbi et orbi (F. Ponthieu)

De cette virée, vous devriez être entretenu ici-même, « on ze blog », en un carnet de voyage de mon cru, sur le mode de mes virées africaines, par exemple – toujours disponibles sur ledit blog (taper « reportages », entre autres, dans la case de recherche). Ou encore à la manière de mon escapade avec l’âne Juju – également lisible ici-même à partir de l’onglet « Un livre à télécharger ».

En somme, qu’ajouter à cette inusable vérité : qui vivra verra ?

À bientôt.

Partager

7
<span style=

  S’abonner  
plus récent plus ancien
M'avertir en cas de

Bonne route Gérard et Robert, nous attendons le récit de vos aventures. Daniel

val

Easy rider !! bravo on sent le talent la belle vraie aventure et l Amitié
A suivre

faber

Bon voyage aux 2 héros qui bandent encore. J’attends les news du vaste territoire avec gourmandise. Bon vent, bonne vie !

Bon,carbonifère ou pas, tu ne vas tout de même pas attendre que la dérive des continents rassemble le bazar pour voyager !

Epicurez-vous bien !!!

Gian

Have a nice trip !

la pie

Suis impatiente de recevoir de vos nouvelles. Je me sens fautive cher Gégé car je ne t’ai jamais envoyé mes élucubrations des USA ou du Viêt Nam dont j’abreuve mes copines.
Bon périple
Bises

Stoïque, j’attends le retour. Et je rêve en partage virtuel, de lieux en mots (…et images ?).
Merci Gérard.

Translate »