Chronique d’un été (le mien). 6) À la fin, nous voilà bien avancés

Sixième et dernière chronique de l’été – car le septième jour… « il goûta un repos bien mérité », comme il est dit à peu près dans la Bible. Où il est question d’un voyage au bout de l’espace (jardin) ; d’un autre voyage, en photos et dans le temps, celui de Marseille il y a un siècle. Et de Van Gogh, achevé par les vautours.[Temps de lecture : ± 4 mn 30]

Lire la suite

Chronique d’un été (le mien). 5) À Lodève, l’éblouissant Paul Dardé, tailleur de pierre

Chronique :  cinquième épisode d’une petite série inspirée par « mon » été. Des mots pour freiner les ardeurs de Chronos, dieu du Temps et de la Destinée. Des mots et des images pour tenter de ralentir la cadence des jours. Aujourd’hui : à Lodève, autour de l’éblouissant Paul Dardé, tailleur de pierre. [Temps de lecture : environ 3 mn 30.]

Lire la suite

Chronique d’un été (le mien). 4) De l’origine possible du pouvoir et de sa névrose

Chronique :  quatrième épisode d’une petite série inspirée par « mon » été. Des mots pour freiner les ardeurs de Chronos, dieu du Temps et de la Destinée. Des mots et des images pour tenter de ralentir la cadence des jours. Aujourd’hui : observations et réflexions sur le pouvoir, la modernité, etc. [Temps de lecture : ± 3 mn.]

Lire la suite

Chronique d’un été (le mien). 3) Entre « punition du ciel » et bonne vision de la vie…

Chronique : troisième épisode d’une petite série inspirée par « mon » été. Des mots pour freiner les ardeurs de Chronos, dieu du Temps et de la Destinée. Des mots et des images pour tenter de ralentir la cadence des jours. Aujourd’hui : où trouver le juste milieu, du climat et de la vie… [Temps de lecture : ± 4 mn.]

Lire la suite

Chronique d’un été (le mien). 2) Histoires d’amour, de vagues, de mer, d’Homère

Chronique :  deuxième épisode d’une petite série inspirée par « mon » été. Des mots pour freiner les ardeurs de Chronos, dieu du Temps et de la Destinée. Des mots et des images pour tenter de ralentir la cadence des jours. Aujourd’hui : amour, mer, Homère…

Lire la suite

Et vogue l’Aquarius sur la mer des illusions

L’Aquarius, « feuilleton » sans fin, ou le duel entre la bonne conscience des acteurs humanitaires jouant de la mauvaise, accolée à l’Europe indigne. On y retrouve le pervers clivage gauche / droite. L’angélisme accueillant contre le rejet inhumain. La question n’est pas de « réceptionner » quelques dizaines de migrants jetés à la mer mais de considérer la pression migratoire réelle émanant de l’Afrique subsaharienne et de sa natalité exubérante.

Lire la suite
Translate »