L’entre-soi de ces « Intouchables » à 300.000 euros

Temps de lecture ± 1 mn + vidéo 4 mn  

« À Bercy 1, on gagne jusqu’à 300 000 euros par an » – soit 25 000 euros par mois ! Provocante et néanmoins établie, cette réalité émane d’un livre paru en début d’année, et qui retrouve une singulière actualité avec la révolte des Gilets jaunes.

[dropcap]Dans[/dropcap] Les Intouchables d’État – Bienvenue en Macronie  2Vincent Jauvert,  journaliste à l’Obs, pointe ainsi les salaires de 600 hauts fonctionnaires qui gagnent plus que Macron. Ces Intouchables (jusqu’à quand ?) exploitent leurs carnets d’adresses pour faire fortune comme banquiers d’affaires, consultants ou lobbyistes. Ils bénéficient du démembrement de l’Etat qu’ils ont eux-mêmes organisé. Ils se répartissent des postes très lucratifs en multipliant les établissements publics inutiles. Et parviennent à masquer leurs échecs, même les plus graves.

Par quel miracle ? Grâce à une centaine de témoignages et à des documents inédits, cette enquête révèle les secrets inavouables de ces intouchables d’État si nombreux au sein de la Macronie : des hauts cadres de Bercy rémunérés plus de 200 000 euros par an, puis recrutés par de grands groupes pour leur révéler les fragilités des règles fiscales… qu’ils ont eux-mêmes édictées ; des conseillers d’Etat qui monnayent dans le privé leur connaissance intime de l’appareil administratif… avant de revenir dans la fonction publique profiter à vie de leur statut ; des inspecteurs des Finances dont les erreurs de gestion coûtent des millions d’euros aux contribuables, qui sont rarement sanctionnés… et souvent promus. [Source: résumé d’éditeur].

Extrait du journal Soir 3, 24/01/18 

Notes:

  1. Siège du ministère de l’économie et des finances.
  2. Ed. Robert Laffont.
Partager

Gerard Ponthieu

Journaliste, écrivain. Retraité mais pas inactif. Blogueur depuis 2004.

Translate »