Exclusif Corona – La linguistique contre la transmission du virus

Une conjonction inattendue vient de se produire dans le domaine des sciences fondamentales, cette fois entre la biologie-infectiologique, la confinementologie 1  et… la linguistique. Un chercheur vient en effet de mettre eu point une méthode de lutte radicale contre la transmission orale du coronavirus. Les premiers essais s’avèrent très concluants et chacun, à la suite de la démonstration ci-dessous, pourra s’en convaincre par lui-même. L’ensemble de la communauté scientifique est mobilisée pour généraliser ladite méthode à l’ensemble de la planète. La tâche est ardue puisqu’on dénombre toujours quelque 4 000 langues chez les Terriens. L’Inalco (ex Langues’O) est en première ligne dans cette offensive scientifique; ses chercheurs ont été envoyés par centaines sur les terrains d’expérimentation. Il s’agit notamment d’évaluer la validité de la méthode dans des idiomes aussi particuliers que le wolof, le bambara, le ouastiti, les parlures du 9-3, des quartiers nord marseillais et  le horohoro du Bantoustan oriental – pour nous limiter à quelques cas notoires.

0 0 vote
Appréciation

Notes:

  1. Gian Laurens, directeur d’études des Annales de confinementologie, est évidemment en premier de cordée.
Partager
S’abonner
M'avertir en cas de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Translate »
0
Votre commentairex
()
x