par Susan George et Yan­nis You­loun­tas

Peut-on s’abstenir ou voter blanc ou nul dans les cir­cons­tances actuelles ?

A-t-on pris en compte la chape de plomb qui va s’abattre sur la socié­té fran­çaise ?

Veut-on aban­don­ner nos liber­tés déjà mena­cées ?

Veut-on reve­nir à l’ordre moral d’avant mai 1968 ?

Veut-on ne plus rece­voir d’information qu’à tra­vers la pro­pa­gande offi­cielle des amis du Pré­sident ?

Veut-on un minis­tère de l’immigration et de l’identité natio­nale ?

Veut-on anéan­tir la créa­ti­vi­té cultu­relle ?

Veut on rem­pla­cer la fra­ter­ni­té par la méfiance et l’exclusion ?

Veut-on accroître la pré­ca­ri­té des plus faibles ?

Veut-on la géné­ra­li­sa­tion des OGM ?

Veut-on une « démo­cra­tie » qui annonce le vain­queur d’une élec­tion avant même qu’elle ait lieu ?

Veut-on une socié­té poli­cière s’immisçant de plus en plus dans la vie pri­vée des citoyens ?

Veut-on subir le Trai­té Consti­tu­tion­nel Euro­péen et sa concur­rence abso­lue ?

Veut-on s’inféoder à George W Bush, à l’OTAN et à l’impérialisme de la poli­tique amé­ri­caine ?

Veut-on conti­nuer à détruire la pla­nète ?

Bref, veut-on élire (ou lais­ser élire) à la fois Bush, Le Pen et Ber­lus­co­ni, à la pré­si­dence de la France ?

Dans quelques heures, il sera trop tard..

Share Button