268 journalistes quittent la Socpresse de Dassault

Deux cent soixante-huit journalistes sur 2.748 que compte le groupe Socpresse (Figaro, Express-Expansion, Progrès…) détenu par Serge Dassault, ont fait jouer la clause de cession. (AFP | 14.12.04 | 18h14).
Soit : 29 au Figaro, 25 à ses suppléments (Figaro Magazine, Figaro Madame, Figaroscope), 17 au pôle Ouest (Le Maine Libre, Presse Océan, Courrier de l’Ouest…), 20 à La Voix du Nord, 11 à Nord-Eclair, 44 au Progrès de Lyon, 45 au Dauphiné Libéré, 17 au pôle Bourgogne (Le Bien Public et Le Journal de Saône-et-Loire), 17 au pôle hippique (le quotidien Paris Turf et Week-end). 28 journalistes ont fait valoir la clause de cession au groupe Express-Expansion, 6 au Groupe L’Etudiant, 4 à Mieux Vivre et 5 à la filiale hebdomadaire du pôle Nord.
La cession d’une entreprise de presse est l’un des cas d’ouverture de la clause de conscience qui permet au journaliste de démissionner tout en bénéficiant d’avantages importants.

Commentaire : 10 % ont choisi de partir; ils se situent probablement parmi les plus âgés, susceptibles de partir aussi en retraite. Beaucoup d’autres – et j’en connais – auront dû se résigner à persévérer et resteront donc salariés du nouveau propriétaire. La prestation du marchand d’armes à la radio la semaine dernière n’aura guère allégé la déprime rampante qui mine les rédactions. Comme dit la fable, « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés ». Mais où exercer le dur métier d’informer ?

Citizen1La concentration des journaux ne date certes pas d’hier ; dans sa forme moderne, on peut la faire remonter aux années 70 et à la fièvre acheteuse d’un certain Robert Hersant, père fondateur de ce qui deviendra la Socpresse. Homme d’ombre et de pouvoir, Hersant père ne s’entêta guère à vouloir régenter les rédactions de ses propriétés ; il lui suffira de bien s’entourer. Leçon que ne retiendra pas un Jimmy Goldsmith quand il se paya L’Express, lui aussi, et prétendit en faire sa danseuse politicienne – prétention trop lassante pour un impatient aussi dominateur [votre serviteur peut en témoigner]. N’est pas Citizen Kane qui veut et, sous cet angle, il n’y a point trop à craindre de Dassault S.

Partager

1
  S’abonner  
plus récent plus ancien
M'avertir en cas de
faber

Et la clause de cession du lecteur ?
Une belle occasion de claquer la porte, sans prendre l’oseille, un beau geste quoi !

Translate »