Notes et musiquette sur l’air du référendum

Attention ! les médias de masse nous la jouent berceuse. Et surtout rengaine en OUI majeur, avec pleins de couacs désagréables à nos tympans délicats. Plutôt que de nous boucher les esgourdes, ouvrons-la bien grande pour dénoncer les dérives journalistiques.

Après les abus papistes – non encore assouvis, soit dit en passant – la relève s’est portée sur le terrain politique, avec le référendum du 29 mai et le projet de Traité européen. Là encore, un manque de recul frappe les rédactions des médias de masse qui, en général, prennent fait et cause pour le OUI de façon plus ou moins déguisée, insidieuse ou inconsciente. Quand bien même s’agirait-il du NON que la question resterait entière : celle de l’indépendance des rédactions et, plus encore, celle du respect du lecteur/auditeur/téléspectateur dans son libre-arbitre et dans son droit à l’information.

On ne va pas se relancer dans une nouvelle pétition – n’usons pas la noble chose – mais, par exemple, faisons table ouverte de nos observations futées, critiques, citoyennes et tout. Pour cela passons dans la pièce à côté, nous y serons plus à l’aise.

Partager

  S’abonner  
M'avertir en cas de

Translate »