mon JOURNAL. « Note de conjoncture » sur la guerre en Irak

Comme si on finissait par s’y habituer : les nouvelles d’Irak se suivent et se ressemblent, craindrait-on de constater. Mais, a-t-on bien perçu, cette semaine, ce qui se passait là-bas tandis que l’attention se portait sur la Constitution (pas l’européenne!)? En plus des attentats quotidiens, c’est la guérilla urbaine qui fait rage – ou plutôt la guerre qui se poursuit, sans avoir jamais cessé.

1dmocratie_af
© Faber. Cliquer pour agrandir

Désormais, ce sont des groupes de rebelles armés qui opèrent à vue, notamment à Bagdad. Le mouvement s’amplifie à l’approche du référendum constitutionnel d’octobre et des élections législatives de décembre. Aussi W a-t-il décidé l’envoi supplémentaire de 1.500 soldats d’élite. Il y a environ 138.000 soldats américains en Irak à l’heure actuelle. Ce chiffre pourrait temporairement dépasser les 160.000 pour les scrutins.

La population étatsunienne commence (!) à prendre conscience du possible effet « bourbier » rappelant l’enlisement US au Vietnam. Des sondages montrent la chute de popularité de W ; ainsi le dernier, de l’institut Gallup [publié hier 26/08/05] : environ 40% des interrogés approuvent son action contre 56% qui la désapprouvent – les plus mauvais chiffres pour W depuis qu’il est arrivé au pouvoir en janvier 2001.

Plus de la moitié des personnes sondées (53%) estiment désormais que la guerre a été une erreur, soit un niveau comparable à la proportion d’Américains qui exprimait un même avis en août 1968 au sujet du Vietnam. Plusieurs sondages montrent que le soutien des Américains à la guerre s’érode plus vite concernant l’Irak que dans les années 60 pour le Vietnam.

De leur côté, les antiguerre se font de plus en plus entendre. Cindy Sheehan, mère d’un soldat tué en Irak et figure emblématique du mouvement pacifiste, a ainsi lancé il y a trois semaines un mouvement de protestation devant le ranch texan de W. Des centaines de ses partisans ont dressé un camp devant le ranch présidentiel. Sa croisade a fait des émules avec des centaines de manifestations silencieuses organisées dans le pays la semaine dernière.

Neuf Américains sur dix estiment que les opposants à la politique irakienne de W ont le droit d’exprimer publiquement leur désaccord, un rare exemple de consensus dans un pays profondément divisé par la guerre.

Le nombre de GI tués en Irak a atteint 1.870 en août.

De mars à mai 2003, avant les blogs…, j’ai tenu par courriels et sous le titre Journal pour la paix, une chronique de la guerre en Irak. Les curieux peuvent charger les 15 épisodes en fichiers PDF.

Dessin © andré faber

Partager

1
  S’abonner  
plus récent plus ancien
M'avertir en cas de
faber

Il était une époque où le peace and love, les cheveux longs, les fleurs, la musique, quelques grandes gueules et pas mal de conviction mettaient fin à une guerre. Quand je vois Leclerc faire de la pub genre 68 et les vitrines branchouilles afficher du post baba, je me demande s’il faut vraiment sortir ma guitare. La révolte se prend trop d’avions médiatiques sur la gueule ! Debout, merde, debout !

Translate »