Côté manifs, ça n’a pas chômé

2bastille041005_3 1bastille041005

Comme les manifestants, doigt sur le déclencheur, notre « envoyé spécial » non plus n’a pas chômé. C’était cet après-midi place de la Bastille, à Paris. Jour sans journaux, d’ailleurs, ce qui est toujours bizarre à l’heure de faire connaître une cause… Pour la nouvelle tunique du Figaro, toute en couleur, ce sera donc un mardi noir – et pour demain sans doute aussi un édito au vitriol néolibéral – comme dans l’ancienne formule. [Photos Bernard Nantet]

Translate »