Cause toujours

Cause toujours, c’est de la pub




Bonnes pubs et bonnes causes, possible ? En tout cas, bien joué de la part du Collectif Urgence Darfour qui a bien profité de l’élection de qui vous savez. La veille, l’image-choc d’une page pleine du Monde. L’autre image le lendemain interpelle la candidate et les citoyens-électeurs. Du coup, si on a vu la première pub, on réalise qu’elle a fonctionné sur le mode « teasing ». La seconde, si on a vu que celle-là, peut paraître décalée, voire lourdement accusatrice et donneuse de mauvaise conscience. Bref on est toujours dans les ressorts de la pub (signé Havas) et dans ce qu’elle a de couillonnant. Et qu’en pensez-vous?

Partager

1
  S’abonner  
plus récent plus ancien
M'avertir en cas de
Jean Louis

Le travail d’un journaliste est d’ouvrir les yeux de ses concitoyens sur la réalité pour qu’ils puissent déterminer leur conduite en toute liberté de choix ; son domaine d’activité, c’est la chose publique, la res publica. Le travail d’un publicitaire, c’est tout le contraire, est de restreindre leur choix pour leur faire accepter une option les yeux fermés ; son domaine, c’est celui, privé, de la consommation. Les moyens du journaliste sont l’honnêteté et une certaine neutralité : la présentation des articles est uniformisée, il ne dispose que d’une poignée de codes visuels pour indiquer l’importance qu’il donne à chaque… Lire la suite

Translate »