Alléluia Obama ! par Faber

Obama-Moïse, Faber
© Faber, 2015
[L]’heure approchant du pot de départ de la Maison blanche, son locataire élu songe à y laisser sa marque. Car l’empreinte semble bien pâlichonne, tout juste entachée de déception. Le premier président noir des Etats-Unis n’aura donc pas cassé la baraque – oui, je sais : usé le clicheton. Pas su, pas pu ? Le voici qui tente un redressement ultime vers le centre du monde en éruption, concentré des intégrismes cléricaux et des voracités pétrolières. Kaboul, Damas, Bagdad, Sanaa, Le Caire – Avec Téhéran et Jerusalem dans le cratère. Qui croit encore au messie ?

Partager

  S’abonner  
M'avertir en cas de

Translate »