Nucléaire : 4 ans après Fukushima, le Japon sonne la relance

“Le réacteur numéro 1 de la centrale de Sendai a redémarré à 10 h 30 [3 h 30, heure française]”, a annoncé, ce mardi 11 août, un porte-parole de la compagnie japonaise Kyushu Electric Power. Ainsi, quatre ans et cinq mois après la catastrophe de Fukushima, en mars 2011, les autorités japonaises passent outre l’opposition de la population nippone, toujours traumatisée. Selon des sondages, 60 % des Japonais demeurent hostiles à l’énergie nucléaire.

[S]ouhaitée par le gouvernement conservateur, cette remise en service d’installations nucléaires est d’abord motivée par des raisons économiques. Le Japon connaît depuis 2011 d’importants déficits commerciaux dus en grande partie à la facture d’hydrocarbures pour alimenter les centrales thermiques. Des arguments… écologiques sont aussi mis en avant, sur le registre de la réduction des gaz à effet de serre émis par les centrales au gaz, au pétrole ou au charbon.

Mais les Japonais restent majoritairement hostiles à ce redémarrage – qui intervient en plein dans les vacances d’été – et à quelques jours des cérémonies du soixante-dixième anniversaire des bombardements d’Hiroshima et de Nakasaki. Naoto Kan, premier ministre au moment de Fukushima, devenu depuis l’un des plus virulents opposants au nucléaire, a qualifié cette mise en service d'”erreur”. Des manifestations ont été organisées aux portes de la centrale de Sendai et devant la résidence du premier ministre, à Tokyo. “Les leçons de Fukushima n’ont pas été tirées”, a dénoncé l’un des conseillers municipaux de Satsumasendai. Le réacteur de Sendai – situé sur la côte, au sud-ouest de Tokyo – est le premier à être remis en service, tandis qu’une vingtaine se préparent aussi à redémarrer.

Ce signal était évidemment attendu des milieux nucléaristes de la planète sur laquelle quelque 76 réacteurs nucléaires sont en chantier… Tout va bien.

• À lire, le blog français entièrement dédié à Fukushima et ses suites : http://www.fukushima-blog.com/

Partager

3
  S’abonner  
plus récent plus ancien
M'avertir en cas de
Anoys

Un bien triste kdo d annif…

BION

Hello, Si même les catastrophes locales n’arrêtent pas la fuite en avant (croissance oblige)ne doit-on pas jeter un œil inquisiteur du côté des dinosaures ? Il reste cependant une alternative possible ; cela quand nous arriverons enfin à mettre en cause les vrais coupables, à l’origine de tout ça : les consommations excessives en énergie du modèle occidental et la surpopulation mondiale ? A ce propos, face à notre médecine de survivance (quelque soit l’état des personnes, qui ne sont souvent plus personne), validons des formules de “sorties”, au gré des individus (cf. admd, Léonetti, Suisse,…)! “C’est que demain, hélas,!… Lire la suite

Translate »