Tout de même, ce raz de marée, qui vient gâcher notre entre-deux fêtes ! J’exagère à peine. Voyons, par exemple, la télé de ce midi. Com­ment envoyer les marrons gla­cés après tant de larmes, de cris, de dou­leurs ?… Eh ben comme ça : France 2, par exemple, avec son repor­tage tota­le­ment in-dé-cent (même par temps «calme») sur les pré­pa­ra­tifs du dîner de cha­ri­té au Ritz, qu’apparemment cette chaîne «spon­so­rise» puisqu’elle semble nous la ser­vir chaque jour au des­sert. Ils en étaient à 280 ins­crits. D’où la ter­rible inter­ro­ga­tion : com­bien de homards à estour­bir pour allé­ger la sup­po­sée mau­vaise conscience des «hap­py few» ? Et com­bien à payer pour un tel sou­la­ge­ment ? Entre 350 et 450 euros, nous a dit le repor­ter, sans pré­ci­ser ce qui jus­ti­fie la « four­chette » – c’est bien le mot.

Autres ques­tions, cette fois direc­te­ment liée au drame de l’Océan indien : Que faire ? Com­ment aider ? Sans doute en envoyant un don…, mais à qui ? À la mai­son, on pen­chait plu­tôt pour la Croix-Rouge, cette ONG de ter­rain, laïque, effi­cace, pas trop de cas­se­roles au cul, etc.

Mattei_89Et puis voi­là que notre chaîne du ser­vice public, vou­lant faire son inté­res­sant, invite le pré­sident (de la Croix-Rouge) : soit Mon­sieur Cani­cule de chez nul, Jean-Fran­çois Mat­tei lui-même, triom­phal comme au bon temps du minis­tère de la san­té, prêt à de nou­velles frasques de «com­mu­ni­ca­tion». On n’avait donc pas su que la chi­ra­quie l’avait ain­si reca­sé pour ses bons et loyaux ser­vices (il faut dire que ça s’est fait ce 19 décembre, comme qui dirait en lou­ce­dé…).

Donc, pro­blème encore ! Quelle idée, fran­che­ment, d’inviter ce type pour repré­sen­ter la Croix-Rouge ?! Dans le métier, le vrai, on dit que c’est de l’info ins­ti­tu­tion­nelle. Pour­quoi, par exemple, ne pas avoir don­né la parole à l’un de ses repré­sen­tants de ter­rain, ils sont si nom­breux, si admi­rables ! Oui mais, le Pré­sident…, certes mais tel­le­ment contre-pro­duc­tif !

Alors, qu’est-ce qu’on fait ? Ima­gi­ner que ce Mat­tei palpe ses… j’ sais pas, met­tons 10.000 euros men­suels pour pré­si­der cette orga­ni­sa­tion… Non, pas pen­sable de contri­buer à « ça » ! Alors qu’ils en ont besoin, sans doute. Ah, putain, que la poli­tique est une belle emmer­deuse !

• Des­sin © faber (andre.faber@wanadoo.fr)

 

Share Button