Tous les hommes sont égaux, enfin, ça dépend… Selon que vous voya­gez sur Air France entre Rio et Paris, ou bien sur Yeme­na Air­ways entre Sanaa et Moro­ni, quelque part là bas entre le Yémen et les Comores. Ce niveau d’ « éga­li­té », cet indice de la valeur humaine incon­di­tion­nelle, où le retrou­ver mieux qu’à la une des médias domi­nants ? Ici, je n’ai pas cher­ché à mener une ana­lyse pous­sée de l’impudence média­tique – des cher­cheurs la méne­ront sans soute en l’étendant aux trai­te­ments radios et télé des deux évé­ne­ments – , je m’en suis juste tenu à mon quo­ti­dien dit « de réfé­rence », ce « Monde » dont le champ inter­na­tio­na­liste et huma­niste – foi de ses fon­da­teurs – tend à fondre comme la ban­quise des idéaux de ce XXIe siècle chan­ce­lant. Lais­sons seule­ment par­ler ce qui a été publié par Le Monde dans ses édi­tions rela­tives aux deux acci­dents. Les com­men­taires sont libres.

Les unes et pages inté­rieures du  3 juin et du 1er juillet. Voyez la hié­rar­chie de l’information selon les empla­ce­ments et la place tenue par les deux évé­ne­ments pour­tant très sem­blables quant à la nature des faits

lm1.1246479151.jpg

 

lm2.1246479241.jpg

lm3.1246479297.jpg

lm4.1246479344.jpg

Share Button