« La Provence » ouvre 2006 en pantoufles astrales

Un attentif et provençal blogolecteur me rappelle vertement à mes obligations : « Ça déblogue ou quoi…aucun commentaire sur le super supplément horoscope de la Provence ??? Rien depuis le 28 ??? Alors que les pantoufles sont dépassées par les soucoupes volantes ??, Il faut appeler Mme Christine "médium, voyante rare et passionnée", p 12, ou Mme ‘brillant médium prix d’excellence 2003", p 1….pour savoir ce qui se passe ? J’espère que tu n’as ras été enlevé par des extra terrestres….quoi que ça pourrait faire la une de la Provence…» Me voilà, me voilà !

1prov_4 Faut dire qu’à ce  niveau céleste, mes «pantoufles de presse», même brodées à l’or fin, en sont restées… sans voix : en effet, La Provence du 3 janvier a été livrée avec un supplément astral de 12 pages riche de «tous les secrets de la nouvelle année». «Supplément» étant trop dire quand on mélange à ce point la mission d’informer (en principe, si je crois encore à la fonction de la presse…) et la basse manœuvre commerciale et mystifiante. Confusion des genres d’autant plus grave qu’elle n’est même pas signalée par la moindre mention d’usage, genre «Supplément publicitaire» qui expliquerait le fait de se les remplir sur le dos des pauvres gens crédules. Non, rien en vue sinon la mention du numéro de «commission paritaire», ce qui, en jargon de presse signifie que ledit supplément bénéficie des aides que l’État accorde aux organes d’information (notamment par la détaxe du papier). On peut qualifier ça d’abus de bien public, ou je me trompe ?

Vous me direz qu’Ouest-France donne bien, au même tarif, dans le «doux Jésus» journalistique. Au moins ont-ils, eux, l’excuse de l’absolution papale.

>> L’image : Est-ce bien « raisonnable », en effet ?

Partager

<span style=

  S’abonner  
M'avertir en cas de
Translate »