Tintin l’est pas très content

oktintin-congo-copie1181653424.1183323419.jpg Je l’avais redouté : à peine parti, ils me feraient des enfants dans le dos ! Et en effet Tintin l’a eu dans le pètche. Je l’ai su dès que dans l’avion du retour j’ai eu sous mes yeux le Libé du jour titrant à la une: « Sarkozy et les médias – La fronde ». Et voilà le travail : Arrêt sur images, éjectée de France 5 et Schneidermann avec ; la Bande à Bonnaud, idem de France Inter ; Arnault LVMH qui veut se payer Les Échos pour mieux larguer La Tribune ; Minc qui, morpionibus, s’accroche à son fauteuil du Monde…

Et quoi encore ? Titre du Monde à la une du 23 juin : « Des émeutes urbaines à Cergy sont passées inaperçues » ! Je crois rêver ! C’est de mon pays qu’il s’agit ? Car je viens de passer dix jours à analyser la situation des médias de la République démocratique du Congo… Certes on y tue des journalistes et la presse demeure confidentielle. Mais le peuple congolais et ses journalistes n’ont pas de leçon à recevoir de nous ! Qu’on se le dise en rabattant notre caquet, notre prétention et notre pognon. GP

PS : Mermet restera sans doute en place. « Là-bas si j’y suis » tient lieu de caution « libérale » pour pas cher, au milieu de l’après-midi. Tandis qu’on vire Bonnaud de France Inter, autrement plus subversif car moins cantonné à un public de militants consanguins.

Partager

1
  S’abonner  
plus récent plus ancien
M'avertir en cas de
Chatsurpattes

pas de chance n’est ce pas ? Même si cela est un hasard du calendrier, cela fait beaucoup pour les petits citoyens qui tentent de comprendre gràce aux journalistes

Translate »