11-Novembre. « Mourir pour des idées » selon Maurice Genevois et Georges Brassens

Temps de lecture ± 3 mn

[dropcap]Archive[/dropcap] de janvier 1976, quand Maurice Genevoix et Georges Brassens se sont rencontrés à la télévision autour de Jacques Chancel. Il y fut évidemment question de la guerre, la “Grande”, si horrible, la “der des der” avait-on voulu croire. On aimerait voir tout le dialogue entre ces deux hommes si différents et pourtant si proches. L’un s’en va ce jour au Panthéon, l’autre demeure à son cimetière de Sète.

Partager

Gerard Ponthieu

Journaliste, écrivain. Retraité mais pas inactif. Blogueur depuis 2004.

Une réflexion sur “11-Novembre. « Mourir pour des idées » <span class="pt_splitter pt_splitter-1">selon Maurice Genevois et Georges Brassens</span>

  • 12 novembre 2020 à 10 h 43 min
    Permalien

    Maurice aurait-il souhaité finir au Panthéon ? Georges, lui, n’a pas eu droit au respect de son voeu testamentaire (la “Suplique” en forme de codicille qui précise l’endroit où il souhaite reposer, la Plage de la Corniche, à Sète). Il n’est même pas enterré au Cimetière Marin de Paul Valéry, mais au Cimetière des Pauvres…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Translate »