Mélenchon, l’homme qui ne plantait rien (ou qui plantait tout)

Tribun de métier, gardien de la “pureté” politique, Jean-Luc Mélenchon s’épanouit dans la parole d’opposition. Il se refuse ainsi à la responsabilité de l’exercice du pouvoir. Il a aussi le couperet tranchant. D’un mot assassin, il condamne pour “immoralité” Giono et son Homme qui plantait des arbres. C’était à la télévision, à quelques semaines des présidentielles.

Lire la suite
Translate »