Enco­re deux bon­nes pubs à réveiller ce qu’il res­te de fémi­nis­tes des deux sexes (seraient-elles et ils vain­cus ?).

Pub du jour (2010, XXe siè­cle)) dans la pres­se natio­na­le. Il fau­dra enco­re bien de l’énergie !

Ici c’est la Total(e) : la ques­tion du gen­re y est, on le voit, magni­fiée dans les plus bel­les repré­sen­ta­tions sexis­tes. Pour l’une le sou­ri­re, le ser­vi­ce, la doci­li­té sur fond de sta­tion dépri­man­te – l’éternel « sois bel­le et tais-toi ! ». Pour l’autre, l’avenir, la mise au point, la tech­ni­que triom­phan­te, la gloi­re des cir­cuits de cour­se. Elle regar­de vers le bas, rési­gnée sur son sort. Il lève les yeux au ciel, vers l’avenir radieux. Alle­luia les mecs !

Poi­tri­ne à l’Air (Fran­ce), les nou­vel­les com­bat­tan­tes…

Là, vul­gai­re­ment expri­mé, c’est la récu­pé­ra­tion des lut­tes fémi­nis­tes ancien­nes. Seins en avant (sous chan­dail quand même, on est smart à Air Fran­ce), main sur la han­che mais tres­se bien sage (un peu délu­rée et très hôtes­se de l’air), la jeu­ne et jolie nana à l’air déci­dé part en guer­re contre les « low cost », ces radins qui feraient même payer mes « sup­plé­ments », sui­vez mon regard.

Com­me disait le regret­té Pro­fes­seur Cho­ron : « La pub nous prend pour des cons, la pub nous rend cons ! »

Share Button