France Inter. Au 9e jour de l’Après, Paoli était toujours malentendant

Spaoli

Devenu durs de la feuille, Paoli et son équipe de France Inter, ont finalement développé une autite… Oui, une complication d’otite et d’autisme. Ils en ont donc appelé à un ORL, invité mardi matin [07/06/05], au « 7-9 » de la station. Dominique Wolton avait eu la prudence de se donner quelques jours avant de livrer ses réflexions post- référendaires, dans Le Monde notamment. A la radio, le sociologue des médias a lâché son diagnostic : un même mal, d’ailleurs ancien, a frappé médias et politiques ; ce n’est pas tant une surdité que, plus grave encore, un refus d’entendre. Hélas, ce qui a suivi montre que le traitement sera long, et le pronostic réservé.

France Inter, du service public, ayant été particulièrement sur la sellette pendant la campagne référendaire, il lui faut désormais se reconstruire une notoriété sérieusement écornée, tant sa militance a été imp(r)udente. Avec, pour effet – inattendu mais explicable – d’avoir renforcé le non et ses partisans. Ce qui n’est pas satisfaisant en terme d’information. La réflexion reste à bâtir sur le rôle et le fonctionnement d’une radio de service public et de ses journalistes.

A en juger par ses propos à l’antenne, Paoli semble bien secoué. Un tel malaise, en effet, ne s’était jamais vu/entendu, je crois, entre une radio et son auditoire. D’autant que cette perte de confiance est le fait d’une implosion (silencieuse, rampante), et non pas d’une explosion qui serait due à une intervention extérieure, du pouvoir politique notamment. Non, c’est venu du dedans, sans qu’ « ils » s’en aperçoivent, comme en une sorte de contamination interne autant que pernicieuse. Il faudrait analyser ce phénomène de manière approfondie, avec rigueur, pour constater, sans doute, à quel point l’idéologie dominante demeure un concept pertinent.

Lire tout l’article, avec la transcription d’un passage du « 7-9 ».

Partager

1
  S’abonner  
plus récent plus ancien
M'avertir en cas de

c’est pertinent

Translate »