« Je suis Charlie ». Deux Russes risquent cinq ans de prison

Deux citoyens russes ont été condamnés pour avoir participé au mouvement  » Je suis Charlie ». Ils sont simplement descendus dans la rue avec une pancarte sur laquelle on pouvait lire ces trois mots qui ont rassemblé près de 4 millions de personnes en France, pour la liberté de la presse et d’expression en général. Ils risquent jusqu’à 5 ans de prison.

russie charlie

Vladimir Ionov, retraité âgé de 75 ans, a été arrêté à Moscou le 10 janvier puis condamné à 20 000 roubles d’amende pour avoir manifesté. Par ailleurs, il est inculpé pour avoir violé un nouvel article du Code pénal (article 212.1 sur la « violation répétée des règles de manifestations et rassemblements ») et risque jusqu’à 5 ans de prison ferme. Marc Galperine, a été condamné pour les mêmes motifs. Rappelons que le ministre russe des Affaires étrangères Serguei Lavrov participait à Paris à la marche républicaine du 11 janvier.

Une pétition a été lancée sur internet. On peut ajouter sa signature aux 40.000 déjà recueillies.

Gerard Ponthieu

Journaliste, écrivain. Retraité mais pas inactif. Blogueur depuis 2004.

Translate »