Samuel Paty et les caricatures. La liberté d’expression, une question secondaire

Voici un article pour le moins dérangeant. À commencer par sa longueur, inhabituelle sur ce blog… Mais c’est sur le fond qu’il ne manquera pas de susciter des débats. Enseignant dans un collège, tout comme il y a peu Samuel Paty, Joël Decarsin avance l’idée que la question de la liberté d’expression, quoiqu’essentielle, ne serait pas primordiale car reléguée de facto au second plan par un impensé collectif relevant d’un matérialisme étriqué. À contre-courant de la doxa, il fonde son argumentation sur son expérience professionnelle et sur l’histoire de l’art, la théologie et la technocritique. Si l’auteur montre bien l’impossibilité pour les musulmans de dépasser l’interdit coranique de la représentation de leur prophète – tout enseignant y est désormais peu ou prou confronté – sa critique de l’Occident place celui-ci, en un renversement de la responsabilité, sur les bancs des accusés, coupable à la fois de liberté d’expression  sans limites et d’une sacralisation sans frein de la technique.

Partager
Lire la suite

Trump a sidéré des médias américains en perte de qualité

Journaliste et blogueur [“Ça va mieux en le disant”], Daniel Chaize porte une attention soutenue aux médias et à leur évolution, notamment dans leurs rapports à la politique et à son spectacle. Dans cet article fouillé, ill analyse le cas très particulier – et très actuel – des États-Unis et des journalistes par temps de trumpisme.

Partager
Lire la suite

Fawzia Zouari : « Il y a des jours où je regrette d’être née arabe »

Fawzia Zouari est écrivaine, journaliste tunisienne, docteur en littérature française et comparée de la Sorbonne. Son « quart d’heure de colère » contre les siens sonne comme un cri d’alarme, celui d’une femme niée en tant que telle par ses origines, et niée en tant qu’être humain par ce totalitarisme religieux qu’elle dénonce si frontalement. Son courage résonne comme une claque face au silence de ses « coreligionaires » ou à leurs discours de fausseté contournée. Une claque rehaussée d’un appel à cet Occident aveuglé.

Partager
Lire la suite

Attentat de Nice. La mise en garde de Kamel Daoud

À nouveau l’horreur islamiste. Nice une nouvelle fois. Une stratégie est à l’œuvre pour déstabiliser notre pays et par-delà, tout ce qu’il représente et que rejettent ses ennemis : une civilisation qui, assurément, n’est pas la leur ! La semaine dernière, dans un long et remarquable article [Le Point du 22/10/20] intitulé « L’école, c’est l’avenir du califat », Kamel Daoud convoquait ses souvenirs de la terreur islamiste en Algérie : « Souvenirs de la guerre d’Algérie. Pas celle de la colonisation – je n’étais pas encore né – mais celle des années 1990, récente, si présente, mal soldée, aujourd’hui « mondiale ». Cette guerre-là, en effet, pourrait – devrait – nous servir de leçon. Voici une partie de son article, qui sonne comme un cri d’alarme.

Partager
Lire la suite

Pierre Jourde : « Aux musulmans, et en particulier aux élèves et parents d’élèves qui désapprouvent les caricatures de Mahomet »

« Si vous êtes libres de pratiquer votre religion en France, si vous avez les mêmes droits que les chrétiens, c’est grâce au blasphème, qui a empêché une religion d’imposer sa loi. Les musulmans sont redevables de leur liberté aux blasphémateurs. »  Avant d’atteindre cette vérité historique, Pierre Jourde rappelle le long et morbide chemin parcouru en France depuis les guerres de religion (XVIe s.) Aujourd’hui, nous n’aurons sans doute pas cette patience, alors que la balle est renvoyée aux musulmans. Selon qu’ils pourront, ou non, s’extirper de leur enfermement.

Partager
Lire la suite

Islam : pourquoi beaucoup, en France, s’interdisent de nommer les faits qui gênent

Comprendre, sinon expliquer, dans le but d’apporter quelques éventuelles solutions, voilà bien ce que nous impose l’horrible décapitation du professeur d’histoire-géo de Conflans, Samuel Paty. Il y a plus d’un an maintenant, Philippe D’Iribarne se proposait de questionner l’interdit, voire le déni, qui empêchent de nommer « les faits qui gênent » à propos de l’islam. Par delà l’unanimité de circonstance que manifeste aujourd’hui « la classe politique », cette analyse reste des plus pertinentes.

Partager
Lire la suite

À quoi servent les humanitaires ?

L’assassinat récent au Niger par des islamistes de six jeunes humanitaires français et leur deux accompagnateurs locaux a provoqué indignation et émotion jusqu’au sommet de l’État. Pour autant, comment ne pas s’interroger sur le rôle profond de cette forme d’aide ? Ne s’agit-il pas plutôt d’un assistanat qui ne dit pas son nom, qui colporte des représentations fantasmatiques et, créant ainsi de nouvelles dépendances, retarde d’autant une véritable démarche vers l’autonomie des peuples?

Partager
Lire la suite

Alignez-vous ! par Régis Debray

S’aligner, mais sur quoi ? Et pourquoi ? S’aligner ! – point d’exclamation. Pour Régis Debray nous n’avons plus le choix, les jeux sont faits depuis que le monde est entré « en américanité » en assimilant dans la joie et la soumission consentie – « pour vivre avec son temps, parce qu’un monde est devenu le monde. » – non seulement la marchandise, ses variantes culturelles et sa langue même ; mais aussi son libéralisme et ce qu’il faut de finances et d’inégalités croissantes – et de croissance « infinie » ; mais encore, son mode de vie et de consommer, jusqu’à son « vivre en séparation », effet des communautarismes par lesquels les peuples se dissolvent : « Plus de peuple mais des populations, c’est-à-dire des communautés, c’est-à-dire des clientèles. Ainsi a-t-on remplacé « la classe par l’ethnie », « le militant par le pénitent », avec ses cortèges de repentants accablés de culpabilité, tels des boucs émissaires consentants.

Partager
Lire la suite

On veut respirer ! Lettre ouverte à Assa Traoré par Stella Kamnga

Dans une tribune publiée sur le site Front populaire, Stella Kamnga, étudiante d’origine camerounaise, s’adresse à Assa Traoré, l’égérie de l’idéologie racialiste en France, si choyée par certains médias et des écologistes – entre autres. «  On n’a jamais vu en France une victime de « racisme systémique » être aussi libre que toi ! » lui lance-t-elle.

Partager
Lire la suite

Roland de Miller. Sur le sentiment de la nature

L’urgence est au vert et les politiciens s’appliquent à repeindre leurs discours à la peinture écolo. Les écolos eux-mêmes, version politicienne, se grisent en se rêvant aux marches du Pouvoir via « la transition écologique », euphémisme de la dernière entourloupe pour prolonger la croissance suicidaire. Auteur de Nature, mon amour, et de Robert Hainard, peintre et philosophe de la nature, une biographie du grand naturaliste suisse, Roland de Miller fut l’un des premiers à remettre l’écologie au coeur de la condition humaine. Son article sur le sentiment de la nature, de plus de trente ans, en témoigne.

Partager
Lire la suite

Jean Giono. « La machine tue les hommes, la joie, l’équilibre et la civilisation »

Ces temps d’incertitude généralisée nous renvoient vers des penseurs et écrivains des profondeurs humaines. C’est bien le cas de Jean Giono, auteur universel. En 1937, dans Les Vraies richesses. Il oppose la vie paysanne à la société industrielle capitaliste, la ville et le machinisme. Sa résonance demeure ô combien actuelle.

Partager
Lire la suite

Aurélien Barrau : La conquête spatiale comme faillite symbolique

Quand le racisme est pointé du doigt, l’imbécile regarde vers la lune. Son pays est à feu et à sang, tandis qu’il parade en célébrant la course à l’espace et la gloire d’un milliardaire mégalo. Dans son article intitulé « La conquête spatiale comme faillite symbolique », l’astrophysicien et philosophe Aurélien Barrau vient heurter l’actuelle situation états-unienne : la célébration affligeante d’un lancement de fusée sur fond de guerre civile, annonciatrice, selon lui d’ un « cauchemar à venir ». « La planète qu’il faudrait apprendre à explorer – sans la conquérir – c’est la nôtre. Le temps presse et la révolution à opérer, conclut-il, est autrement plus radicale que la découverte d’une nouvelle technologie ou d’un moteur surpuissant : il s’agit de réapprendre à aimer. »

Partager
Lire la suite

XV – Chronique de la peste couronnée « Plus jamais ça » ?

Et si cette soudaine « cristallisation »  de la pandémie était le reflet d’un consensus massif latent ? La soumission, c’est la passivité, la résignation, voire l’ataraxie (la quiétude stoïcienne) même, fût-elle éphémère. C’est comme si ce pessimisme des « pire qu’avant ou comme avant » n’était finalement que l’expression de leur volonté…

Partager
Lire la suite

De l’infobésité à l’infox

Réflexions autour des fonctions médiatiques liées à l’émergence de la Technique. Si les médias sont devenus « de masse » et si la société elle-même s’est massifiée, c’est en raison du développement conjoint et exponentiel de milliers de techniques, celles-ci cessant d’être pensées comme des moyens neutres de parvenir à certaines fins pour être érigées en finalité à part entière et en valeur suprême. Où l’on croise l’analyse prémonitoire de Jacques Ellul. Par Joël Decarsin.

Partager
Lire la suite

XII – Chronique de la peste couronnée. Voici l’ère du « coronacène » 

Depuis quelques temps, les médias parlent de « crise ». La Crise, nous la connaissions depuis 40 ans, bien avant qu’émerge ce virus. Elle était devenue une banalité sémantique quoique paradoxale puisque par définition elle ne devrait être que brève et passagère. Voilà donc un fameux « que-tout-change-pour-que-rien-ne-change ». Parions qu’après la courte liesse de la Libération, beaucoup opteront pour une soumission accrue du fait de la captation mentale qu’ils auront subi en tant que confinés et du fait de leur précarisation.

Partager
Lire la suite

XI – Chronique de la peste couronnée. Hannah Arendt – Quand plus personne ne croit plus rien

“Quand tout le monde vous ment en permanence, le résultat n’est pas que vous croyez ces mensonges mais que plus personne ne croit plus rien. Un peuple qui ne peut plus rien croire ne peut pas se faire une opinion. Il est privé non seulement de sa capacité d’agir mais aussi de sa capacité de penser et de juger. Et, avec un tel peuple, vous pouvez faire ce que vous voulez”. Hannah Arendt.

Partager
Lire la suite

#NousToutes. Contre les violences faites aux femmes

Lancées[ par le collectif féministe #NousToutes, des marches ont eu lieu ce samedi dans des dizaines de villes et à Paris, à deux jours de la présentation des mesures issues du Grenelle des violences conjugales.
Les envoyées spéciales de « C’est pour dire » [ma nièce et sa fille] nous câblent depuis la capitale ce reportage en images.

Partager
Lire la suite

J.-P. Chevènement : « Ce qui est menacé, c'est la paix civile elle-même ! »

jp-chevenement Attaché aux principes indissociables de la République et de la laïcité, Jean-Pierre Chevènement s’exprime sur ce qui les menace. « Beaucoup de démagogues, déclare-t-il dans un entretien à L’Est républicain, interviennent avec des vues courtes. Ils ne se rendent pas compte que ce qui est menacé, c’est la paix civile elle-même. L’exemple des guerres de religion nous rappelle que celles-ci avancent à très bas bruit. »

Partager
Lire la suite

Bordeaux. Flagrant délit de police

Le 12 janvier, à Bordeaux, lors d’une charge de la police, le manifestant Gilet jaune Olivier Beziade est gravement blessé à la tête. Plongé dans le coma artificiel par les pompiers, puis immobilisé par 90 jours d’ITT, il souffre toujours d’hémiplégie. Une remarquable enquête vidéo de deux journalistes du Monde révèle comment ce manifestant a été la cible d’un tir de LBD 40 alors qu’il ne présentait pas de menace. Ou comment les « forces de l’ordre «  peuvent agir sans foi ni loi.

Partager
Lire la suite

Laïcité. Quand l’Europe concocte un « Erasmus sur la foi »

Des manœuvres en cours au sein de l’UE visent à imposer un contrôle religieux sur l’Europe. Mme Federica Mogherini, haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, a annoncé « avec fierté » le 6 septembre 2019, devant 150 représentants de la société civile, de gouvernements et d’institutions religieuses, une initiative intitulée « Échange global sur la religion dans la société », qu’elle a présentée comme « une sorte d’Erasmus pour les acteurs de la société civile, qui travaillent sur la foi ».

Partager
Lire la suite

Alarme Croissance. Il y a 45 ans déjà…

La Terre n’en peut plus mais globalement – c’est le cas de le dire – ses résidents s’en foutent. Records encore battus cet été : bouchons monstrueux sur les routes de transhumance urbaine (850 km cumulés), production maximale d’électricité par EDF. Et ses politiciens adorent toujours le Veau d’or de la Croissance. Encore ne parle-t-on de notre petit pays. On continue d’« alerter », comme il y a 45 ans lorsque quelques plus clairvoyants s’alarmaient déjà. Ainsi en 1974, dans cette émission radio de l’ORTF,  redécouverte par Hélène Combis.

Partager
Lire la suite

Actualité de Voltaire au bac de français : « Femmes, soyez soumises à vos maris ! »

Parmi les sujets du bac de français 2019, celui émanant de Voltaire dénotait, à la fois par sa brûlante et universelle actualité et par son intitulé provocateur – à prendre, bien sûr, au second degré. Ce texte se situe exactement dans l’esprit des Lumières – on pense aussi aux Bijoux indiscrets de Diderot –, annonciatrices du grand chambardement amorcé en 1789 et, en bien des points, toujours en cours.

Partager
Lire la suite
Translate »