On n'est pas des moutons

Mot-clé: Jacques Ellul

15 et 16 septembre à Paris. L’éducation face au numérique

Là, tout n’est qu’ordre et beauté…”

Numéri­sa­tion de l’éducation : promess­es, illu­sions et enjeux. C’est sous ce titre que l’association Tech­nol­o­gos, d’inspiration elluli­enne 1, con­sacre ses cinquièmes Assis­es nationales à la numéri­sa­tion de l’éducation.

Rap­pel : Mai 2015, le Prési­dent de la République déploie, à marche for­cée, le « Plan numérique pour l’éducation ». Des mil­liers d’écoles et des cen­taines de mil­liers de col­légiens vont être dotés de tablettes numériques, cofi­nancées par l’État et par les col­lec­tiv­ités ter­ri­to­ri­ales, pour le plus grand prof­it de Microsoft. Il ne s’agit pas moins d’un for­mi­da­ble ter­rain d’expérimentation de la numéri­sa­tion du monde. Le numérique est pro­mu par nos dirigeants comme solu­tion aux maux de l’Ecole, alors que la maîtrise insuff­isante des savoir-faire fon­da­men­taux appa­raît comme la cause prin­ci­pale de la dégra­da­tion de l’insertion pro­fes­sion­nelle.

Béat­i­tude par l’écran. Doc­u­ment Microsoft…

Peu impor­tent les alarmes des sci­ences cog­ni­tives sur les effets néfastes des écrans dans l’apprentissage, l’épuisement des psy­chismes sous l’effet de l’excitation per­ma­nente, l’appauvrissement des savoir-faire, l’affaissement des liens péd­a­gogiques, l’infantilisation des maîtres et des élèves, l’entrée en force de firmes privées dans l’enseignement pub­lic, ou la réduc­tion des effec­tifs d’enseignants par le numérique à l’heure de l’austérité budgé­taire…

En croisant le regard d’experts et de prati­ciens, d’observateurs du numérique et d’enseignants, ces deux jours seront l’occasion de débat­tre des enjeux du numérique à l’école et dans l’éducation non sco­laire – de ses promess­es et de ses réal­i­sa­tions, mais aus­si de ses dégâts et des moyens d’y résis­ter.

15 et 16 sep­tem­bre à l’EHESS, 105 boule­vard Ras­pail — Paris VIe.   Entrée libre. Pro­gramme com­plet : http://technologos.fr/index.php?fic=text/assises_nationales_2017.txt

Notes:

  1. Taper Ellul dans la case de recherche ci-dessus pour en savoir plus. Wikipé­dia est bien aus­si…

Le bouchon de la Technique a enfin sauté !

technique-tire-bouchonEnfin la tech­nique tri­om­phe ! Dans un domaine pour­tant ultra con­cur­ren­tiel qui, depuis des siè­cles, a mobil­isé des génies de l’invention, spé­ciale­ment en France qui, sur ce plan aus­si, a élevé très haut la notion de civil­i­sa­tion. C’est dire la claque qu’inflige ain­si au génie français l’inventeur anglo-sax­on de cette prodigieuse machine, sum­mum de la sim­plic­ité alliée à la per­for­mance – et même à  l’élégance. Recon­nais­sons hum­ble­ment et tris­te­ment la réal­ité de ce Trafal­gar infligé au Génie de la France éter­nelle.

Nota bene. Il n’est pas anodin, et non moins humiliant, qu’un bor­deaux ait été osten­si­ble­ment req­uis pour cette démon­stra­tion. Preuve renou­velée de la per­fi­die albionesque bien con­nue, surtout en Aquitaine. Out­rage sup­plé­men­taire lié au fait que le con­temp­teur suprême de la Tech­nique, un cer­tain Jacques Ellul, fut lui-même bor­de­lais. Ses actuels épigones ne man­queront pas de réa­gir et, au besoin, de pré­cis­er la portée de son engage­ment dans ce domaine de lutte con­tre la sacral­ité tech­ni­ci­enne 😉

Pour par­o­di­er Mon­sieur Prud­homme : Ren­dons grâce au Génie de la Nature qui a su plac­er le Bou­chon de liège au bon endroit de la Machine.


Scandale. La chambre de Van Gogh relouée à un étudiant (branché) !

 

art-x-smart-designboom10

Van Gogh, Cézanne, Seu­rat, Manet

Velasquez, Ver­meer, Picas­so, Cha­gall, Munch

etc

enfin revis­ités par la  tech­nolo­gie tri­om­phante !

La démarche n’est pas que drôle et provo­cante

c’est

aus­si

l’occasion de porter

un regard cri­tique

sur notre moder­nité.

Cliquer ici

et là également

pour la vision tech­no-béton­née

de notre monde “aux affaires”


Bridget Kyoto empoigne le Système technicien de Jacques Ellul

La Minute Nécessaire de Bridget Kyoto :

Brid­get vous révèle une vieille tech­nique de grand-mère pour sor­tir de notre “sys­tème tech­ni­cien” devenu fou. Elle s’inspire, dirait-on, d’un bouquin d’un cer­tain Jacques Ellul, mono­ma­ni­aque de ce qu’il dénonce, à juste titre : Le Sys­tème tech­ni­cien. L’analyse, certes, sem­ble juste égale­ment. Mon scep­ti­cisme porte sur les con­séquences qu’Ellul attribue à une cause unique : la tech­nique. Moyen­nant quoi, il pré­tend détenir la clé uni­verselle ouvrant la solu­tion à tous les maux du monde. Je ne m’étends pas plus ici sur cette épineuse ques­tion. Car je sens que des com­men­taires vont bien­tôt lancer l’inévitable débat…


Jacques Ellul. Ou quand “la technique rend l’avenir impensable”

« Qui donc manœu­vre le navire plané­taire ? » Il en a de bonnes, mon pote Joël (Decarsin), à pos­er pareille ques­tion à l’heure pré­cise où il n’y a plus de pilote dans l’engin en dérive totale. Mais il a une réponse, sa réponse, LA réponse – qui est aus­si celle d’un cer­tain Jacques Ellul (1912–1994). Si on en est « là », dix­it mon pote et les siens, c’est à cause de la tech­nique, voire la Tech­nique, con­sid­érée comme entité prin­ceps, celle qui régit le monde et les rela­tions humaines, si peu humaines.

 

Je reviens de la con­férence sur ce thème organ­isée ce soir [30/3/11] à l’IEP d’Aix-en-Provence, devant un pub­lic pas bien jeune – cause que la tech­nique aus­si les aurait décul­turés, les jeunes, et qu’ils ont des diver­tisse­ments ne croisant guère les grandes ques­tions sur l’avenir du monde. L’hypothèse fut avancée, quoique non véri­fiée. Mais c’est un fait qu’il faut avoir accu­mulé des mil­liers d’heures de vol pour com­pren­dre et la frag­ile beauté du monde et les affreuses men­aces venues des hommes . Et c’est à l’heure de ren­tr­er au hangar qu’on se soucie des envolées du lende­main, qui ne seront pas les nôtres… Mys­tère et grandeurs de l’homo erec­tus. S’il s’est levé, juste­ment, l’homo, ce ne devrait pas être pour se couch­er devant on ne sait quelle idôle, divine ou tech­nique, avec ou sans majus­cule.

 

Pour­tant, on en est bien là, et il y a plus que du vrai dans la quête de Jacques Ellul. Ce touche-à-tout aux cinquante livres pub­liés, celui qui « avait (presque) tout prévu » comme l’a écrit Jean-Luc Porchet (éd. Le Cherche-midi, 2003), jour­nal­iste au Canard, qui devait esquiss­er l’envergure du pro­fesseur de droit bor­de­lais : marx­iste, écol­o­giste avant la let­tre, chré­tien, anar­chiste et ain­si con­tre l’État et la poli­tique, dont il n’attendait plus rien.

(Lire la suite…)


  • © Ch.- M. Schulz

    « Il faudrait comprendre que les choses sont sans espoir et être pourtant décidé à les changer. » F. Scott Fitzgerald, Gatsby le magnifique, 1925
    ––––
    « Le plus grand dérèglement de l'esprit, c'est de croire les choses parce qu'on veut qu'elles soient, et non parce qu'on a vu qu'elles sont en effet. » Bossuet

  • Traduire :

  • Twitter — Gazouiller

  • Énigme

    Philippe Casal,, 2004 - Centre national des arts plastiques

    Philippe Casal, 2004 - Centre national des arts plastiques - Mucem, Marseille

  • La réa­lité vraie n’est jamais la plus manifeste. (Claude Lévi-Strauss)

    La réa­lité vraie n’est jamais la plus manifeste.
    (Claude Lévi-Strauss)

  • 2sexpolLa Revue Sexpol ressuscitée !

    Parue de 1975 à 1981, la Revue Sex­pol (sexualité / politique), ses 39 numé­ros et 2000 pages ont res­sus­cité par la grace de la numé­ri­sa­tion. Un DVD est désor­mais dis­po­nible, au prix coû­tant de la numé­ri­sa­tion, de la dupli­ca­tion et des frais de port, soit 16 euros avec jaquette cou­leur et boî­tier rigide ou 11 euros sans. Ren­sei­gne­ments et com­mande en cli­quant ici ou sur la cou­ver­ture du der­nier numéro, ci-dessus. En savoir plus ici sur Sex­pol.
  • Comme un nuage – 30 ans après Tchernobyl”

    Comme un nuage, album photos et texte marquant le 30e anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl (26 avril 1986). La souscription étant close (vifs remerciements à tous les contributeurs !) l'ouvrage est désormais en vente au prix de 15 euros, franco de port. Vous pouvez le commander à partir du bouton "Acheter" ci-dessous (bien préciser votre adresse postale !)

    tcherno2-2-300x211

    Il s'agit d'un album-photo de qualité, à tirage soigné et limité, 40 p. format A4 "à l'italienne". Les photos, prises en Provence et notamment à Marseille, expriment une vision artistique sur le thème d’« après le nuage ». Cette création rejoignait l’appel à l’organisation de "1.000 événements culturels sur le thème du nucléaire", entre le 11 mars 2016 (5 ans après Fukushima) et le 26 avril 2016 (30 ans après Tchernobyl).
  • L’argument fon­da­men­tal pour la liberté d’expression est le carac­tère dou­teux de toutes nos croyances (Ber­trand Russel)

    L’argument fon­da­men­tal pour la liberté d’expression est le carac­tère dou­teux de toutes nos croyances. (Ber­trand Russel)

  • montaigne

    Le vrai miroir de nos discours est le cours de nos vies. Montaigne - Essais, I, 26

    La vérité est un miroir tombé de la main de Dieu et qui s'est brisé. Chacun en ramasse un fragment et dit que toute la vérité s'y trouve. Djalāl ad-Dīn Rūmī (1207-1273)

  • « C’est pour dire » de Gérard Ponthieu, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification (3.0 France). Photos, dessins et documents mentionnés sous copyright © sont protégés comme tels.
    Licence Creative Commons

  • « Si vous ne chan­gez pas en vous-même, ne deman­dez pas que le monde change »

    « Si vous ne chan­gez pas en vous-même, ne deman­dez pas que le monde change »

  • Catégories d’articles

  • Salut cousin !

    Je doute donc je suis - gp

  • Fréquentation de « C’est pour dire »

    • 0
    • 590
    • 175
    • 4 824
    • 36 421
    • 1 621
    • 3 748
  • Calendrier

    janvier 2018
    lunmarmerjeuvensamdim
    « Déc  
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031 
    Copyright © 1996-2017 C’est pour dire. Tous droits réservés – sauf selon la license Creative Commons.
    iDream theme by Templates Next | Turbiné par WordPress