Entretien avec Richard Galliano. Bach entre le jazz et la baloche

Fête de la musique, sacrifions au rite institué… Mon ami Faber, ce matin, me causait de Bach, oui, Jean-Sébastien. Je ne sais plus comment on en est arrivé là, si Bach… Pour glorifier le génie, certes. Alors je me suis souvenu de mon entretien avec Richard Galliano, oui, l’accordéoneux, ainsi qu’on le dit souvent avec quelque dédain. Il s’agit d’un musicien, un vrai, un grand. Et qui, justement, a osé interpréter des œuvres du « Cantor de Leipzig » avec son « orgue portatif ». Un défi des plus convaincants, dont il parle aussi en musicologue. (Étonnant : cet article a été vu jusqu’à ce 21 juin 2018, 8418 fois !)

Lire la suite
Translate »