14-18. L’abbé Georges Estrangin : « A la sortie du bois, le capitaine nous rassemble, il en manque 107 à l’appel. Il pleure. »

Environ de la garnison de Verdun, début février 1916: Les Eparges, le ravin de la mort

Le témoignage ci-dessous émane d’un curé marseillais, l’abbé Georges Estrangin, « clerc tonsuré du Diocèse de Marseille », envoyé au front dès 1914, et mort à Étinehem, dans la Somme, le 29 août 1916. Ces quatre extraits sont tirés d’une petite plaquette de 1923 qui lui fut consacrée. Témoignage poignant par son réalisme, et aussi du fait que son auteur, un religieux, semble avoir perdu toute référence divine ou même spirituelle. Tel un combattant sans âme ? – comble de l’abomination guerrière. [Temps de lecture ± 9 mn]

Lire la suite

Centenaire de l’Armistice. Nous qui désirons la paix… Qui a gagné la guerre ?

Au fait, qui a gagné la guerre ? Toutes les guerres sont horribles et ne génèrent que des perdants – enfin, non, pas pour tous… Soit, mais pourquoi cet acharnement des humains à s’entretuer et à y trouver de la « grandeur » ? Quel sacrifice, au juste, sous les actes héroïques de ces poilus de 14-18 ? Avec son ouvrage paru l’an dernier, 14-18, la réalité cachée, Gian Laurens apporte sa pierre à la compréhension de cette horreur toujours qualifiée de « Grande guerre », en y ajoutant un puissant appel à la paix.

Lire la suite

Des cathédrales au nucléaire. « Cette Ascension sans fin qu’on appelle aussi le Progrès… »

Entretien avec John MacGregor, chercheur au MIT John MacGregor, vieux complice américano-canado-écossais, chercheur au MIT (Massachusetts Institute of Technology –

Lire la suite
Translate »