On n'est pas des moutons

Mot-clé: laïcité

En langue des médias, liberté se dit laïcité

Un dimanche matin, celui d’un dimanche d’« après ». Plus tout à fait comme « avant ». Après mes ablu­tions, le café et toute la pro­cé­dure de démar­rage du lamb­da qui s’est cou­ché tard pour cause de chaos mon­dial, j’allume mon ordi res­té en mode télé de la veille. Et voi­là que je tombe (France 2) sur trois las­cars en cra­vates devi­sant, pei­nards, sur l’étymologie des pré­noms musul­mans en langue arabe. C’est l’émission « Islam » : fort inté­res­sante. Je suis sur le ser­vice public de la télé. Vont suivre « La Source de vie », émis­sion des juifs, puis « Pré­sence pro­tes­tante », puis « Le Jour du Sei­gneur ». Et, enfin, Nagui reprend les rênes avec « Tout le monde veut prendre sa place »… (Je n’ose voir là-dedans une hié­rar­chie calculée…)

Donc, pas de pain, mais du reli­gieux et du reli-jeux… Facile ? Peut-être mais quand même un chouïa pro­fond. Dans les deux cas, il s’agit de relier, autant que pos­sible, selon des niveaux de croyances bien sépa­rés de la pen­sée cri­tique, en strates, en couches sédi­men­taires. Je veux dire qu’entre « tout ça », ça ne relie pas beau­coup… Cha­cun res­tant dans ses réfé­rents ancrés au plus pro­fond de soi, depuis l’inculcation paren­tale, selon qu’on sera né à Kara­chi, Nia­mey, Los Angeles, Mar­seille, Paris XVIe ou Gennevilliers.

Entre-temps j’ai allu­mé le poste (France Culture, ma radio pré­fé­rée, de loin !). Et là, dimanche oblige, vont se suc­cé­der : Chré­tiens d’Orient, Ser­vice pro­tes­tant, La Chro­nique science (trois minutes…), Tal­mu­diques, Divers aspects de la pen­sée contem­po­raine : aujourd’hui la Grande loge de France (ça peut aus­si être le Grand orient, la Libre pen­sée, etc., selon le tour de « garde »). Et, bien sûr, la Messe.

On est tou­jours sur le ser­vice public des médias d’un pays laïc et je trouve ça plu­tôt bien, même si, on le devine, toutes les innom­brables cha­pelles, obé­diences et autres ten­dances font la queue devant le bureau de la pro­gram­ma­tion de Radio France pour qué­man­der leurs parts de prêche.

sempe-tele-laicite

– Main­te­nant, je vou­drais vous poser la ques­tion que doivent se poser tous nos spec­ta­teurs : Com­ment votre concept oni­rique à ten­dance kaf­kaïenne coexiste-t-il avec la vision sublo­gique que vous vous faites de l’existence intrin­sèque ? [© Sempé]

Je trouve ça plu­tôt bien, et qu’on nous foute la paix ! Sur­tout dans la mesure où – pour par­ler pré­ci­sé­ment de France Culture – le reste des pro­grammes est essen­tiel­le­ment orien­té sur la culture, au sens plein – incluant à l’occasion les reli­gions –, et tout le champ des connais­sances : phi­lo­so­phiques, his­to­riques, anthro­po­lo­giques, socio­lo­giques –scien­ti­fiques en géné­ral, sans oublier l’information (les Matins avec Marc Voin­chet, 6 h 30 – 9 h, sont exemplaires).

Je me dis qu’une telle radio s’inscrit dans l’« excep­tion cultu­relle » fran­çaise et qu’elle est pré­ci­sé­ment un pro­duit de notre laï­ci­té. Et je note aus­si un autre effet, tout récent celui-là car lié aux atten­tats du 7 jan­vier, et en par­ti­cu­lier le pre­mier contre Char­lie Heb­do. Il ne s’agit nul­le­ment de mini­mi­ser celui contre les juifs du maga­sin casher, évi­dem­ment, mais seule­ment d’en res­ter au fait de la liber­té d’expression et de cari­ca­ture. Je trouve, en effet, que le ton des médias a mon­té d’un cran dans l’expression même de cette liber­té, du moins dans une cer­taine vigueur de lan­gage, voire une ver­deur – ce qui consti­tue un signe mani­feste et sup­plé­men­taire de libération.

Encore un effort ! Et pour­vu que ça dure.


Déjà le papa de Charlie…

Il y a qua­rante ans déjà, Hara-Kiri ren­trait dans les ordres… Apôtres de la pro­voc, rois du blas­phème, Cavan­na,  Cho­ron et leur bande n’y allaient pas par quatre che­mins (de croix). Leurs des­cen­dants ont des excuses : c’est dans leurs gènes que ça se passe. [Mer­ci spé­cial à l’ami Daniel aux archives si bien tenues…]


Menaces islamiques sur le droit au blasphème

Ren­dons grâce à Char­lie Heb­do qui aura donc contri­bué à appe­ler un chat un chat et de même un inté­griste fana­tique. Au moins sait-on mieux de quoi on cause et quels sont les enjeux fon­da­men­taux ain­si mis au jour. Pour preuve sup­plé­men­taire cette information :

 

L’OCI veut ins­crire le blas­phème dans le droit international

 

Selon l’agence Reu­ters, reprise par LeMonde.fr, […] « l’Organisation de la coopé­ra­tion isla­mique (OCI), qui regroupe 57 Etats, a annon­cé, mer­cre­di 19 sep­tembre, qu’elle redou­ble­rait d’efforts pour faire ins­crire le blas­phème par­mi les crimes et délits recon­nus en droit inter­na­tio­nal. L’initiative se veut une réponse aux mani­fes­ta­tions de colère qui ont sui­vi la dif­fu­sion sur inter­net d’un film isla­mo­phobe tour­né aux Etats-Unis et la publi­ca­tion en France de cari­ca­tures du pro­phète Maho­met par l’hebdomadaire Char­lie Hebdo.

 

« Depuis 1999, l’OCI défend, devant la com­mis­sion des droits de l’homme de l’ONU, le concept de « dif­fa­ma­tion des reli­gions », un faux nez pour impo­ser au monde un contro­ver­sé « délit de blas­phème ». Chaque année les pays occi­den­taux, rejoints par l’Amérique latine et l’Afrique, s’y opposent fer­me­ment au nom de la liber­té d’expression et du droit international.

 

« Mais pour Ekme­led­din Ihsa­no­glu, secré­taire géné­ral de l’OCI, il est temps que la com­mu­nau­té inter­na­tio­nale cesse de « se cacher der­rière le pré­texte de la liber­té d’expression ». « Les abus déli­bé­rés, moti­vés et sys­té­ma­tiques de cette liber­té », a-t-il ajou­té, sont un dan­ger pour la sécu­ri­té et la sta­bi­li­té mondiales.

 

« La com­mis­sion des droits de l’homme de l’OCI a jugé paral­lè­le­ment que « l’intolérance crois­sante envers les musul­mans » devait être conte­nue et a récla­mé « un code de conduite inter­na­tio­nal s’appliquant aux médias et aux médias sociaux afin de reje­ter la pro­pa­ga­tion de docu­ments inci­tant [à cette intolérance] ».

 

« Il semble peu pro­bable que l’OCI, qui mène cam­pagne depuis plus de dix ans sur ce sujet, ral­lie les Occi­den­taux à leur cause. D’autant plus que ces pays s’inquiètent de l’effet répres­sif des lois contre le blas­phème en vigueur dans cer­tains pays musul­mans comme le Pakis­tan, où le blas­phème est pas­sible de la peine de mort. »

 

• Nota : On appré­cie­ra dans l’expression « l’intolérance crois­sante envers les musul­mans »,  un gros­sier ren­ver­se­ment de l’argument visant à mas­quer l’intolérance même des­dits musul­mans – ou du moins de sa part d’intolérants..




  • © Ch.- M. Schulz

    « Il fau­drait com­prendre que les choses sont sans espoir et être pour­tant déci­dé à les chan­ger. » F. Scott Fitz­ge­rald, Gats­by le magni­fique, 1925
    ––––
    « Le plus grand dérè­gle­ment de l’esprit, c’est de croire les choses parce qu’on veut qu’elles soient, et non parce qu’on a vu qu’elles sont en effet. » Bossuet

  • Traduire :

  • Twitter - Gazouiller

  • Énigme

    Philippe Casal,, 2004 - Centre national des arts plastiques

    Phi­lippe Casal, 2004 - Centre natio­nal des arts plas­tiques - Mucem, Marseille

  • La réa­lité vraie n’est jamais la plus manifeste. (Claude Lévi-Strauss)

    La réa­lité vraie n’est jamais la plus mani­feste.
    (Claude Lévi-Strauss)

  • 2sexpolLa Revue Sexpol ressuscitée !

    Parue de 1975 à 1981, la Revue Sex­pol (sexua­li­té / poli­tique), ses 39 numé­ros et 2000 pages ont res­sus­cité par la grace de la numé­ri­sa­tion. Un DVD est désor­mais dis­po­nible, au prix coû­tant de la numé­ri­sa­tion, de la dupli­ca­tion et des frais de port, soit 16 euros avec jaquette cou­leur et boî­tier rigide ou 11 euros sans. Ren­sei­gne­ments et com­mande en cli­quant ici ou sur la cou­ver­ture du der­nier numé­ro, ci-des­sus. En savoir plus ici sur Sexpol.
  • « Comme un nuage – 30 ans après Tchernobyl »

    Comme un nuage, album pho­tos et texte mar­quant le 30e anni­ver­saire de la catas­trophe de Tcher­no­byl (26 avril 1986). La sous­crip­tion étant close (vifs remer­cie­ments à tous les contri­bu­teurs !) l’ouvrage est désor­mais en vente au prix de 15 euros, fran­co de port. Vous pou­vez le com­man­der à par­tir du bou­ton « Ache­ter » ci-des­sous (bien pré­ci­ser votre adresse postale !) 

    tcherno2-2-300x211

    Il s’agit d’un album-pho­to de qua­li­té, à tirage soi­gné et limi­té, 40 p. for­mat A4 « à l’italienne ». Les pho­tos, prises en Pro­vence et notam­ment à Mar­seille, expriment une vision artis­tique sur le thème d’« après le nuage ». Cette créa­tion rejoi­gnait l’appel à l’organisation de « 1.000 évé­ne­ments cultu­rels sur le thème du nucléaire », entre le 11 mars 2016 (5 ans après Fuku­shi­ma) et le 26 avril 2016 (30 ans après Tchernobyl). 
  • L’argument fon­da­men­tal pour la liberté d’expression est le carac­tère dou­teux de toutes nos croyances (Ber­trand Russel)

    L’argument fon­da­men­tal pour la liber­té d’expression est le carac­tère dou­teux de toutes nos croyances. (Ber­trand Russel)

  • montaigne

    Le vrai miroir de nos dis­cours est le cours de nos vies. Mon­taigne - Essais, I, 26

    La véri­té est un miroir tom­bé de la main de Dieu et qui s’est bri­sé. Cha­cun en ramasse un frag­ment et dit que toute la véri­té s’y trouve. Djalāl ad-Dīn Rūmī (1207-1273)

  • « C’est pour dire » de Gérard Pon­thieu, est mis à dis­po­si­tion selon les termes de la licence Crea­tive Com­mons : Attri­bu­tion - Pas d’Utilisation Com­mer­ciale - Pas de Modi­fi­ca­tion (3.0 France). Pho­tos, des­sins et docu­ments men­tion­nés sous copy­right © sont pro­té­gés comme tels.
    Licence Creative Commons

  • « Si vous ne chan­gez pas en vous-même, ne deman­dez pas que le monde change »

    « Si vous ne chan­gez pas en vous-même, ne deman­dez pas que le monde change »

  • Catégories d’articles

  • Salut cousin !

    Je doute donc je suis - gp

    • 0
    • 1 169
    • 338
    • 9 608
    • 38 669
    • 1 602
    • 3 603
  • Calendrier

    octobre 2017
    lunmarmerjeuvensamdim
    « Sep  
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031 
    Copyright © 1996-2017 C’est pour dire. Tous droits réservés – sauf selon la license Creative Commons.
    iDream theme by Templates Next | Turbiné par WordPress