Malaise dans l’éducation. Entre hébétude et morale hypocrite

Des profs se font braquer, dont certains dans un tel état d’hébétude qu’ils ne réagissent même pas, résignés qu’ils sont à une fatalité morbide. Le ministre tempête, comme d’habitude, « il faut que ça cesse ! », car voilà 30 ans que ça continue. De part et d’autre d’une autorité perdue, à l’écart des jeunes générations, gauche comme droite se raccrochent à l’hypocrisie d’un civisme et d’une morale soumis au productivisme et à la compétitivité.  [Temps de lecture : ± 4 mn]

Lire la suite
Translate »