Climat. Plus on tente de refroidir, plus on réchauffe…

L’alerte climatique ne date pas d’hier. Déjà en 1977, elle était (un peu) dans l’air, mais on refusait d’y croire. Car la question du réchauffement de l’atmosphère, des océans et de la  Terre elle-même restait dans l’ordre de l’improbable, voire de l’impensable. Les négationnistes climatiques n’avaient même pas eu à faire irruption. Tout baignait dans la foulée des Trente glorieuses. Le choc pétrolier serait vite absorbé et tout repartirait dans l’insouciance aveugle. Quarante ans plus tard, les discours ont changé. Mais pas vraiment les pratiques. On en est à refroidir… en réchauffant !

Lire la suite

Déforestation. Les arbres qu’on abat, la vie assassinée

marseille-luminyDe Marseille à Bornéo, à des échelles certes différentes, la déforestation produit son œuvre dévastatrice. Avec les arbres qu’on abat pour des raisons marchandes, en détruisant les fragiles équilibres écologiques, c’est la vie qu’on assassine. Par son insouciance quasi générale, l’Homme scie la branche qui le retient encore de l’abîme.

Lire la suite

Marseille-Luminy. Massacre à la tronçonneuse

298 pins, 11 000 m2 de bois et de garrigue ont été attaqués à la tronçonneuse dès mardi dans la cuvette de Luminy à Marseille. Faisant fi des 150 000 signatures d’opposants à ce massacre annoncé, des bandits anti-écologiques sont passés à l’acte. Un rassemblement aura lieu ce vendredi 25 mai à 17 heures devant la Chambre de commerce de Marseille Provence, sur la Canebière, pour protester contre ce nouvel outrage à la nature.

Lire la suite

Marseille. 298 arbres sur l’autel du bizness

calanques-marseillePrès de 300 arbres et plus de 11 000 m2 de bois et de garrigue dans la cuvette de Luminy à Marseille, sont menacés par l’extension d’une école de bizness. Inclus dans le Parc National des Calanques, ce domaine boisé constitue un biotope fragile, déjà mis en péril par un gigantesque incendie en septembre 2016. Une pétition pour l’annulation du permis de construire a recueilli près de 150 000 signatures.

Lire la suite

Galapagos. « À vendre : Beau terrain, espèces garanties d’origine »

galapagos-touristes

Espèce redoutable, l’homo touristus menace la biodiversité des îles Galapagos, celle-là même qui permit à Darwin, dès 1850, d’établir les bases de L’Origine des espèces. Plus de 500 hectares y sont mis en vente, peut-être pour y construire un hôtel. En achetant ce terrain, des opposants pourraient neutraliser cette menace.

Lire la suite

Greenpeace. La charge (nucléaire) d’EDF contre les lanceurs d’alerte

Huit membres de Greenpeace lourdement condamnés pour s’être introduits dans la centrale de Cattenom (Moselle) et avoir déclenché un feu d’artifice au pied de la piscine d’entreposage de combustible usé. EDF réclame à l’association et aux activistes plus de 700 000 euros en réparation dont 500 000 euros pour « atteinte à sa crédibilité ». Ces exigences exorbitantes montrent bien à quel point les lanceurs d’alerte visent juste par leurs actions.

Lire la suite

Nucléaire. Pour effacer un lourd passé industriel… et médiatique, Areva devient Orano…

Areva devient donc Orano. Changer de nom, une bonne vieille méthode utilisée depuis qu’existent la corruption, les faillites, les échecs industriels. Le nucléaire en a d’ailleurs souvent usé. Stéphane Lhomme, directeur de l’Observatoire du nucléaire pointe les dessous de la manœuvre.

Lire la suite

Présidentielles. Pour Elzéard Bouffier, l’homme et ses arbres

L’une pratiquait le catch quand l’autre s’essayait à la boxe française. Au ring politique, on peut préférer les arbres que plantait le personnage de Jean Giono et son message universel. Pas l’abstention pour autant, face au danger.

Lire la suite

Mélenchon, l’homme qui ne plantait rien (ou qui plantait tout)

Tribun de métier, gardien de la “pureté” politique, Jean-Luc Mélenchon s’épanouit dans la parole d’opposition. Il se refuse ainsi à la responsabilité de l’exercice du pouvoir. Il a aussi le couperet tranchant. D’un mot assassin, il condamne pour “immoralité” Giono et son Homme qui plantait des arbres. C’était à la télévision, à quelques semaines des présidentielles.

Lire la suite

Translate »